Godier Genoud 750 Gendarmerie Tour de France

750 GG 001

Cette Godier Genoud de 1980 est l'une des quatre 750 commandées par la Gendarmerie Nationale, pour l'équipe de compétition de l'Escadron Motocycliste de la Garde Républicaine.

Suite à la dissolution de l'équipe de compétition, cette moto fut vendue aux enchères par les domaines, fin 1981.

Son acquéreur, présent à la vente pour acheter des scooters et des cyclos pour ses employés, fut stupéfait de voir défiler les Godier Genoud ex-gendarmerie nationale, adjugées aux enchères.

Malgré des moyens financiers limités, il parvint à acquérir cette 750, authentique moto de course.

Qu'il conserva pendant des années, sans l'utiliser.

La moto dispose d'une carte grise portant les mentions suivantes :

Marque : Godier Genoud

Type : 750

Numéro de série : KZ750E0044xx

Puissance : 7 CH

Cette 750 GG n'a jamais été engagée en compétition.

Elle n'a parcouru que 2 647 km depuis l'origine.

Durant le Tour de France motocycliste, la moto voyageait dans la camionnette d'assistance des gendarmes, pour servir de mulet et de banque de pièces de rechange.

Complet et en état d'origine, elle comprend bien les équipements spécifiques des Godier Genoud 750 du Tour de France :

- monocoque Godier Genoud en polyester, peinte aux couleurs de la Gendarmerie Nationale

- selle monoplace recouverte de skaï bleu

- carénage tête de fourche, issu de la Kawasaki 1000 Z1R

- bulle retaillée

- garde-boue AV peint aux couleurs de la Gendarmerie Nationale

- guidon cintre plat

- roues Campagnolo en magnésium

- maître-cylindre de frein AV Brembo

- disques de freins AV Brembo en fonte

- étriers de freins AV Brembo P08 série or

- commandes reculées Godier Genoud (sélecteur + pédale de frein AR)

- carter de pignon de sortie de boîte modifié

- échangeur air/huile

- amortisseurs Koni, montés en position inclinée (avec modification de cadre)

- échappement 4 en 1 Devil noir

750 GG 007

Sur le plan mécanique, les 750 GG étaient nettement plus abouties que les 650 de l'année précédente.

- pistons Yoshimura haute compression (calotte en accent circonflexe, grosses encoches pour laisser passer les soupapes, encoche pour la bougie)

- cylindrée : 785 cc au lieu de 738 cc à l'origine (alésage : 68 mm au lieu de 66 mm).

- culasse préparée

- boîte de vitesses "close ratio" à étagement resserré

- carburateurs Yoshimura, montés sans filtres à air, mais avec une petite grille pour empêcher l'entrée des gravillons

- puissance maxi : 85 CH (74 CH à l'origine)

- sur la balance : 190 kg (210 kg à l'origine)

Cette machine a fait l'objet d'une restauration complète en atelier spécialisée.

Elle se trouve aujourd'hui dans une collection, aux côtés d'autres Godier Genoud.

Les Godier Genoud de l'équipe de compétition de l'escadron motocycliste de la Garde Républicaine

Les Godier Genoud de la G-002

Fontainebleau, caserne Damesme :

- au premier plan, les GG 650

- au fond, les Kawa 900 King's

Les Godier Genoud de la G-009

Les 1000 GG au Tour de France 1980

Les Godier Genoud de la G-007

La 750 GG : atelier, essais, course

La Godier Genoud n° 20 au Musée Motocycliste de la Gendarmerie Nationale

DSC_1595

La moto est une 650 cc - châssis n° 30 743.

Le moteur a été remonté avec un bloc-cylindres de 750.

La plaque de course n° 20 a été empruntée à la 1000 GG engagée au Tour de France 1980.

En course cette moto portait le n° 17.

"Le 12 juin 1952, une note du Ministère de la Défense décide d'encourager la pratique du sport motocycliste en autorisant les compétiteurs à participer, en service, à des épreuves d'intérêt national et international.

Cette volonté débouchera sur la création d'une équipe de compétition à l'escadron motocycliste de la Garde Républicaine.

Composée d'une quinzaine de gardes républicains, pilotes, mécaniciens ainsi que personnel d'encadrement et de soutien, elle participera principalement au Championnat de France, civil et militaire, des rallyes routiers, au Rallye International Gendarmerie/Police à Liège (Belgique), aux Coupes de l'Armistice et au Tour de France motocycliste.

Elle obtiendra plusieurs titres de Champion de France, civil et militaire, individuel et en équipe.

Au début de son existence, les motocyclettes et les tenues de service courantes seront utilisées.

Au fil des années, sans cesse à la recherche du résultat, les compétiteurs piloteront des Norton Commando 750, des Kawasaki 900 King's pour terminer sur des Godier Genoud 750 et 1000.

L'équipe sera dissoute en 1981.

Quelques années plus tard, quelques gardes participeront, de nouveau en service, avec des partenaires civils, aux championnats de France des rallyes routiers et super-motard, ainsi qu'aux rallyes Paris-Dakar 1984, 85, 87 et 88."

KB Style

Tous droits réservés

Les autres Godier Genoud

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Godier Genoud ZR 1100 Endurance Replica

750 GG 11XXX-000

Godier Genoud 750 « Gendarmerie Nationale »

les 2 GG-002

Godier Genoud « Moto Tour 2005 »

Godier Genoud MTR 02 au Cafe Racer Festival 2019

Godier Genoud MTR 02

DSC_4105

1135 GG : victoire au Moto Tour 2004

DSC_2073

Godier Genoud 1135 Performance Replica type GG03 PR 1984

DSC_7616

Godier Genoud 650 « Gendarmerie Nationale »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Godier Genoud « Boomerangs » Extra Production

DSC_0089

Protégé : Kawasaki Perfomance Replica 1981