Et pourquoi pas la KZ 1000 LTD ?

La KZ 1000 LTD, c'est l'assurance de rouler sur une moto rare, peu kilométrée, fiable et performante.

DSC_0031

 

A une époque où la côte des 900 Z1 atteind des sommets, est-il encore possible de rouler en grosse Kawa ancienne sans dépenser une fortune ?

La Kawasaki KZ1000 LTD apporte un début de réponse.

 

Conçue pour le marché nord-américain, la LTD est assemblée à Lincoln, Nebraska, où Kawasaki à inauguré son usine en octobre 1974.

Le numéro de série d'une LTD commence donc par un 5, comme toutes les Kawasaki "made in USA".

Il n’existe aucune correspondance entre le numéro de série (cadre) et le numéro de moteur : les motos assemblées dans l’usine de Lincoln reçoivent des moteurs complets montés au Japon.

DSC_0037

Sur le plan mécanique, la KZ1000 LTD est dotée du bloc 1015 cm3 apparu sur la Z1000 A1 de 1977.

Cette KZ 1000 LTD est un modèle B3 de 1979.

Son moteur correspond à la Z1000 MK II et développe 86 CH à 8 000 tr/mn.

Le couple maxi est de 8,5 Kg-m à 6 500 tr/mn.

Pour le marché U.S., le couvre A.A.C. est surmonté d’un système anti-pollution : le "Kawasaki Clean Air". A cette époque, l’ancien système (A.B.S.) qui recyclait les vapeurs d’huile dans le filtre à air n’est plus homologué en Californie.

La rampe de quatre carburateurs Mikuni de 26 mm est  dotée d’une pompe de reprise.

Le cadre est très proche de celui de la 900 Z1.

L’angle de chasse conserve la même valeur (64°) mais la chasse passe à 90 mm.

 

Les roues, siglées Kawasaki, reprennent le design des jantes Morris.

Elles sont en alliage léger à sept branches de couleur noire à bords polis.

La roue AV en 2,15’ X 19’ comporte deux disques perforés de 275 mm de diamètre.

Les étriers sont équipés de plaquettes "tout métal".

La roue AR est en 3,00’ X 16’.

Le disque AR perforé est d’un diamètre de 250 mm.

 

Le garde-boue AV et le garde-boue AR, courts et chromés, accentuent les différences par rapport à la 900 Z1 classique.

 

Le petit réservoir en forme de goutte d’eau d'une capacité de 13,2 L, reçoit une décoration "flammée" sur fond vert pétrole.

Il existe une version noire avec flammes grises (présentée en fin d’article).

Le robinet d’essence à gravité comprend trois positions : fermé, ouvert, réserve.

 

La selle est à double niveau dans le plus pur style "Custom".

Un arceau de maintien passager chromé rehaussé prend place derrière la selle.

 

Les échappements de type 4 en 2 chromés, adoptent le style "Custom" de l’époque : les silencieux sont courts et sonores.

Le grand guidon en "cornes de vaches" est plus resserré que l’habituel guidon des 900 Z1.

Il supporte deux petits clignotants AV qui font également office de veilleuses dans la configuration US.

Le maître-cylindre de forme trapézoïdale correspond au modèle utilisé sur la MK II de route.

DSC_0043

Les commodos, issus de la gamme Kawasaki de l’époque, sont conformes à la réglementation U.S. :

- à droite, le commutateur d’éclairage est supprimé : en positionnant la clef du contacteur principal sur ON, le code s’allume automatiquement. Le commutateur d’arrêt d’urgence et le bouton de starter sont identiques aux versions européennes.

- à gauche, le bouton commun klaxon/appel de phare de la version européenne est remplacé par un bouton klaxon seul. Il n’y a pas d’appel de phare. L’inverseur code/phare et la commande de warning (Hazard) sont conservés.

Un contacteur de sécurité est couplé au levier d’embrayage : il est nécessaire de débrayer pour démarrer la moto.

Le tableau de bord adopte la disposition et la forme habituelle de la marque (Z900, Z1000 , 1000 MKII).

Les obus de compteurs sont chromés (noirs sur la 900).

Le compteur de vitesse comporte deux échelles de graduation, en MPH et en km/h.

Il est gradué jusqu’à 80 MPH et jusqu’à 140 km/h : on peut rouler à fond de compteur sans risquer de perdre son permis !

Le compte-tours spécifique (zone rouge à 8500 tr/mn) dispose d’un voyant supplémentaire "Head Lamp".

La KZ 1000 LTD 1980 est l’aboutissement d’une gamme inaugurée en 1976 avec la KZ900 LTD, aujourd'hui rare et très recherchée.

Durant quatre années, la production de la LTD  n’a cessé d’augmenter :

- 1976, KZ900 LTD : 5 514 unités

- 1977, KZ1000 LTD B1 : 7 530 unités

- 1978, KZ 1000 LTD B2 : 8 186 unités

- 1979, KZ 1000 LTD B3 : 12 012 unités

De nos jours, la 1000 LTD est une moto originale, extrêmement rare en France comme en Europe.

Elle a tout d’une machine de collection !

 

KZ 1000 LTD B n° 523 59x :

Le modèle présenté, entièrement d’origine, n’a jamais été restauré.

Fabriqué en novembre 1979, il s’agit d’un modèle B3, totalisant 12 282 miles d’origine, soit un peu plus de 19 000 km.

Il a été importé du Colorado, état chaud et sec.

La moto présente encore quelques traces de poussière, mais pas de corrosion.

La mécanique est en très bon état : la distribution comme la cloche d’embrayage n’émettent aucun bruit anormal.

A l'arrivée de la moto, le moteur a été remis en route :

- remplacement huile moteur + filtre

- bougies neuves

- vérification jeu aux soupapes

- contrôle tension chaîne de distribution

- nettaoyage carburateurs

- vidange réservoir d’essence 

- remplacement durits d’alimentation essence 

- vérification taux de compression des cylindres 

La moto comporte bien les pièces spécifiques au modèle B3 de 1979 :

- échappements 4 en 2 chromés

- carrosserie en peinture d’origine

- selle biplace double niveau

- arceau de maintien passager rehaussé

- garde-boue AV et AR courts chromés

- roue AR en 16’

- compteurs (compte-tours : zone rouge à 8500 tr/mn)

- maître-cylindre AV de forme trapézoïdale

- filtre à air complet

- tiroir de selle

- rétroviseurs ronds (miroir bombé) tiges courtes

Les consommables sont neufs :

- pneumatiques Dunlop

- transmission secondaire à joints toriques

- batterie

- filtres (air, huile)

DSC_0041

La Kawasaki 900 Z1 demeure intemporelle et irremplaçable.

Un bel exemplaire est de plus en plus rare.

Et  donc de plus en plus cher ...

 

La Kawasaki KZ1000 LTD B3 1979 est équipée de l’ultime évolution du moteur 4 cylindres à kick.

Par rapport au bloc de la 900 Z1, il a gagné en puissance, en souplesse et en fiabilité.

La LTD est utilisable au quotidien, elle freine mieux qu’une 900 Z1.

Ses suspensions et sa selle moelleuse la rendent nettement plus confortable.

Elle ne craint pas la pluie (allumage électronique), attire la sympathie plus qu’elle ne suscite la jalousie ou la convoitise ...

Il y a 15 ans, personne ne voulait des 1000 Z1R proposées à 800 €.

Aujourd’hui les Z1R se négocient au-delà de 15 000 €.

Il y a 5 ans, personne n'achetait de 1000 MKII, aux lignes trop modernes.

Aujourd’hui, les MKII sont introuvables, les collectionneurs les acquièrent au-dessus de 15 000 €, les professionnels les revendent au Japon au-delà de 30 000 €.

Il arrivera la même chose à la LTD !

Les premières versions, KZ900 LTD, sont déjà hors de prix et quasiment introuvables …

le-bon-plan-LTD14

 

Et puis, si vous en achetez une maintenant on vous donne la chemise et le dalmatien assortis …

 

 

KB Style

Tous droits réservés.

Les autres articles du Dossier Custom

Kawasaki SR 650 D 1978-000

Kawasaki SR 650D 1978 Candy Luminous Red

V_Max__779-002

Yamaha V-Max 1985 V-Boost 145 HP

le-bon-plan-LTD14

Kawasaki invente le Custom

DSC_1857

Kawasaki KZ1000 G-1 Classic : 1ère moto de série à injection électronique

DSC_2232

Honda Rune : le Custom au Superlatif

5KZDTTZQVKJAVP6D2WPOYC7GZI

ZL 900 Eliminator : Kawasaki invente le streetfighter

DSC_5864

Kawasaki KZ1000G-1 Classic : le charme discret de l’injection électronique

DSC_6095

Yamaha V-MAX V-Boost 1985 : « The Ultimate Custom Bike »

DSC_7114

Expo 50 ans Z1 : Kawasaki KZ1000 LTD 1980 – chromes, flammes et paillettes