Kawasaki GPZ 900 Ninja from TOP GUN

top-gun-logo-font-download-1200x675
DSC_2136

La moto, ou plutôt les deux motos du film "Top Gun" sont des Kawasaki 900 GPZ Ninja A2 de 1985.

Les deux machines ont été achetées en juin 85 par la production, Paramount Pictures Corporation, à Chris Dolan, vendeur de motos à San Diego, Californie.

La production ayant dû acheter les deux motos, elle demanda la suppression de toute marque d’identification du modèle comme du constructeur : exit les emblèmes "Kawasaki" du réservoir, les emblèmes "Ninja" des caches latéraux, les logos "water cooled" du carénage et même le petit logo "Kawasaki" du dosseret.

Pour paraître moins neuves, les deux motos furent volontairement salies avec de la boue.

Les carrosseries furent rayées à l’aide d’un morceau de fer.

Toutefois, l’accessoiriste y alla un peu fort et endommagea un élément du carénage.

Il fallut retourner chez Chris Dolan pour le faire réparer !

Ces rayures ne se voient pas à l’écran.

Les roues furent peintes en noir.

Les deux motos reçurent ensuite 21 stickers, en rapport avec l’histoire du personnage et du film.

 

A noter que ces stickers ne sont pas positionnés de la même manière sur les deux Ninja, ce qui permet de différencier les motos à l’écran.

En outre, certains stickers présents dans les premières scènes, ont disparu à la fin du film.

DSC_2133
DSC_2306
DSC_1760
DSC_1800

Pour illustrer le film Top Gun, nous avons restauré une Kawasaki GPZ 900 Ninja, modèle A2 de 1985, identique aux motos utilisées sur le tournage.

Cette Top Gun replica a participé à l’expo “Les motos et le cinéma” au Salon du 2 roues de Lyon, du 13 au 16 février 2020.

 

La carrosserie a été repeinte aux couleurs d’origine du modèle US.

Nous avons tenu compte des modifications apportées sur la moto pour le tournage.

La machine ne comporte aucun signe distinctif du constructeur.

Elle a endossé les mêmes stickers que les motos du film.

Les roues ont été peintes en noir.

Les pneumatiques et la bulle sont neufs.

Cette GPZ 900 Ninja est en parfait état de fonctionnement.

Elle n’a parcouru que 5 000 km depuis 1985.

Prix de vente : 10 500 € TTC

DSC_1782

United States Navy Fighter Weapons School

logo 1

C’est le nom officiel de l’école “Top Gun” ouverte en 1969 sur la base aérienne de Miramar, à proximité de San Diego, Californie.

Top Gun est une école de combat aérien rapproché : “dogfight”.

Elle a été créée à la suite des nombreuses pertes de pilotes américains pendant la guerre du Vietnam.

En 1996, elle a été transférée à Fallon, Nevada.

Le sticker “United States Navy Fighter Weapons School” mesurant 91 mm de diamètre est placé à 5 reprises sur la moto : sur les côtés du réservoir, sur les caches latéraux et sur le dosseret AR.

Fighting 114 : VF – 114

logo 2

L’escadron de la Navy “VF-114” a été créé en 1945 sous l’appellation “VBF-19”. Il s’est ensuite appelé “VF-192”, puis “VF-114” à partir de 1950.

Cet escadron a volé sur de nombreux appareils et a été engagé dans de nombreux conflits, notamment durant la guerre de Corée.

En 1975 “VF-114” a été équipé de “F14 Tomcat”.

Cet escadron a été affecté à plusieurs porte-avions, notamment le “CVN-65 USS Enterprise” au milieu des années 80. C’est ce porte-avion qui apparaît dans le film.

A partir de 1985, l’escadron “VF-114” a participé à des cessions d’entraînement à Miramar.

 

Le sticker “Fighting 114” mesurant 76 mm de diamètre (86 mm de hauteur) est placé de chaque côté du réservoir de la moto.

VF – 213 : Black Lions

logo 3

Cet escadron de la Navy a été créé en 1955.

A partir de 1961, il a été affecté à la base aéronavale de Miramar.

Cet escadron a été engagé au Vietnam puis à participé à de nombreuses opérations : Guerre du Golfe, raids en Libye, en Somalie, …

En 1976, “VF-213” a été équipé de “F14 Tomcat” et affecté au porte-avions  “CVN-65 USS Enterprise”.

Lors du tournage du film, c’est cet escadron “VF-213” qui est stationné sur le porte-avion “CVN-65 USS Enterprise” et qui apparaît à l’image.

 

Le sticker “VF-213” mesurant 78 mm de diamètre (82 mm de hauteur) est placé de chaque côté du réservoir de la moto.

No 55

logo 4

Le 2 janvier 1974, le gouvernement Nixon instaura une limite de vitesse à 55 MPH sur les autoroutes américaines. Cette mesure était destinée à économiser le carburant, suite à la crise du pétrole de 1973.

La mesure fut très impopulaire et les citoyens exprimèrent leur désaccord en apposant ce sticker à l’arrière de leur véhicule.

En 1984, le guitariste et chanteur Sammy Hagar (Van Halen) composa une chanson sur ce thème : “I can´t drive 55”. Ce titre est chanté par Marty dans le film “Retour vers le futur II”.

Ce sticker est toujours en vente de nos jours, mais avec une autre police de caractères.

 

Le sticker “N° 55” mesurant 65 mm de diamètre est placé sur le dosseret de la  moto.

No Bullshit

logo 5

Ce sticker parle de lui-même et peut se traduire par : “pas de baratin” ou encore “pas de connerie”.

Il s’agit d’une expression populaire aux U.S.A., reprise par de nombreux mouvements, élevée au rang de philosophie voire de mode de vie.

Le sticker a été décliné dans de multiples versions. Il est toujours en vente de nos jours et très facile à trouver.

 

Le sticker “No Bullshit” mesurant 65 mm de diamètre est placé sur un seul côté du réservoir  de la  moto. Curieusement, il n’est pas situé du même côté, sur l’une ou l’autre des motos du tournage.

No Wimps

logo 6

Ce sticker parle également de lui-même et signifie : "pas de mauviettes".

Là encore, il s’agit d’une expression populaire aux U.S.A., également  utilisée par les surfeurs ou les skate-boarders. Dans ce cas, les stickers sont déclinés avec des surfs ou des skate-boards.

Le sticker utilisé dans le film est aujourd’hui difficile à trouver dans le commerce.

Le sticker "No Wimps" mesurant 65 mm de diamètre est placé sur un seul côté du réservoir  de la  moto. Comme le sticker "No Bullshit", il n’est pas situé du même côté, sur l’une ou l’autre des motos du tournage, ce qui se voit très bien durant le film.

No Turkey

logo 7

En anglais le mot "Turkey" a plusieurs significations.

Dans le contexte du film, ce sticker signifie : "pas pour les loosers".

En fonction du contexte, cette expression populaire aux U.S.A. peut s’appliquer aux chasseurs ou encore au mouvement vegan …

Le sticker utilisé dans le film n’est plus disponible dans le commerce mais il existe avec de nombreuses autres sérigraphies.

Les stickers "No Turkey" ont dû être apposés sur les deux motos du film en début de tournage mais ils ont dû être supprimés en cours de tournage car ils ne sont plus sur la moto lors de la scène filmée de nuit : "Take me to bed or loose me forever".

VF - 51 Fighting Fifty One : Screaming Eagles

logo 8

Jusqu’à sa dissolution en 1995, VF-51 était la plus ancienne unité de chasseurs de la flotte du Pacifique. Elle a servi sans discontinuité depuis sa création en 1943 : durant la deuxième guerre mondiale, en Corée et au Vietnam.

A noter que l’astronaute Neil Armstrong, premier homme sur la lune, était issu de VF-51.

En 1985, VF-51 était basée à Miramar, ce fut l’une des escadres participant au tournage du film Top Gun.

Pour le film, certains avions appartenant à VF-51 et à VF-111 furent repeints aux couleurs d’escadres fictives.

Plusieurs pilotes de VF-51 sont crédités au générique du film.

Le sticker "VF-51" est placé sur le dessus du réservoir  de la  moto.

Tomcat

logo 9
logo 10

"Tomcat" fut d’abord le surnom de l’avion de chasse Grumman "F14" avant de devenir son appellation officielle : "F14 Tomcat". Cet avion de chasse dont la particularité était d’avoir des ailes à géométrie variable, fut utilisé de 1974 à 2006.

Très populaire aux U.S.A. le F14 Tomcat apparaît dans de nombreux films dont "Nimitz, retour vers l’enfer", dans des bandes dessinées (Buck Danny) ou encore dans des jeux vidéo (Wargame, Air combat).

A la suite du succès du film Top Gun, Kawasaki décida d’utiliser l’appellation Tomcat pour son modèle 1000 Ninja de 1988.

Il existe de nombreux stickers différents de Tomcat, mais la plupart d’entre eux ressemblent à celui-ci.

Le sticker "Tomcat" mesurant 76 mm de diamètre (et 89 mm de hauteur) est placé sur le dessus du réservoir de la  moto. 

 

L’ancien pilote de la Navy Bill Montgomery indique que cet autre modèle de sticker "Tomcat" est placé en bas du carénage. Il s’agit du sticker "Tomcat" standard.

Navy Wings of Gold

logo 11

"Navy Wings of Gold" est le symbole des pilotes de l’U.S. Navy.

Ceux-ci portent cet écusson sur leur uniforme.

Au cours de leur formation, les élèves pilotes sont autorisés à porter un écusson "soft" en tissu dès la fin de leurs vols d’entraînement.

A l’issue de leur formation, les nouveaux officiers se voient décerner l’insigne "Navy Wings of Gold" lors d’une cérémonie officielle.

 

Le sticker "Navy Wings" est placé sur les côtés du réservoir  de la  moto. A l’emplacement des rayures. 

CVN - 65 U.S.S. Enterprise

logo 12

"CVN-65 USS Enterprise" est le porte-avion apparaissant dans le film.

Lancé en 1960, il s’agit du premier porte-avion à propulsion nucléaire de l’histoire. Il a été retiré de la flotte U.S. en 2012 et désarmé de 2013 à 2018.

Les scènes d’appontages et de catapultage du film censées se passer sur "CVN-65 USS Enterprise" ont en fait été tournées sur le porte-avions "CV61- USS Ranger".

Très populaire aux U.S.A. "CVN-65 USS Enterprise" apparaît également dans les films "Star Trek 4 : Retour sur Terre", "A la poursuite d’Octobre Rouge", comme dans des bandes dessinées (Buck Danny).

D’un point de vue historique, les escadres apparaissant dans le film se trouvaient réellement affectées à "CVN-65 USS Enterprise" à l’époque du tournage.

 

Le sticker "CVN-65 USS Enterprise" n’a pas été apposé sur les motos du film.

 

KB STYLE

Janvier 2020

Tous droits réservés

Les autres articles du Dossier Les motos et le cinéma

IMG_2755

Salon du 2 roues de Lyon 2020 , expo : les motos et le cinéma

DSC_2142

Kawasaki Z 1000 “Gosling One” from MAD MAX

DSC_2159

La Kawasaki 100 des “Aventures de Rabbi Jacob”

DSC_0047-1

La 350 Motobécane de “La Gifle”

Les Kawasaki de “L’Agression”

Les Kawasaki de “L’Agression”

DSC_0061-1

La Kawasaki Z1300 de “Mesrine, l’ennemi public n°1”

DSC_2100

Les Kawasaki du “Grand Bazar”

DSC_2171

750 H2, T500 Cobra, 360 RT2 : les motos de “Quelques messieurs trop tranquilles”

DSC_2189

La Kawasaki 900 Z1A de “Peur sur la ville”

DSC_2212

La Kawasaki 750 H2B du “Gitan”

libero accumsan id vel, in nunc sem, sit tempus elit. justo luctus