La 350 Motobécane de « La Gifle »

DSC_2190

Cette 350 Motobécane a été présentée au Salon du 2 roues de Lyon dans le cadre de l'exposition "Les motos et le cinéma" pour illustrer le film "La Gifle".

 

 

Remerciements :

A Thierry, propriétaire de cette 350 "Motoconfort" et ardant défenseur de la marque.

A Jean Farge, Président du Motobécane Club de France.

A la F.F.V.E. et à son vice-président Patrick Le Parc pour leur aide précieuse.

DSC_0049-1

- LE FILM : 

Jean (Lino Ventura) est professeur de géographie dans un lycée parisien. A 50 ans, il n'a rien perdu de son caractère irascible et s'attend à être muté pour avoir blessé deux policiers qui battaient un étudiant. Son tempérament quelque peu excessif ne simplifie pas ses relations avec sa fille, Isabelle (Isabelle Adjani), une adolescente qui désire abandonner ses études pour aller vivre avec Marc (Francis Perrin), le garçon dont elle est éprise. Une gifle retentissante précipite la rupture entre le père et la fille. Isabelle ne tend pas l'autre joue. Elle déménage aussitôt, emmenant avec elle Rémy, le frère de sa copine Christine. Jean ne l'entend pas de cette oreille. Une course-poursuite s'engage entre Isabelle, qui tient à sa fierté, et Jean, qui regrette son geste malheureux ...

 

- LES MOTOS : 

Tout n'est que Motobécane dans le film.

Le parking de la Sorbone, la sortie du Lycée Louis Le Grand sont peuplés quasi exclusivement de deux roues de la marque de Pantin : Mobylette, Cady, Mobix, 125 LT, etc ...

Même le vélo 1/2 course à sacoches de Morillo (Francis Perrin) est siglé Motobécane.    

La moto du film est une 350 Motoconfort 3 cylindres 2 temps repeinte en bleu par l'usine à la demande du réalisateur Claude Pinoteau. Celui-ci trouvait que le coloris jaune d'origine passerait moins bien à l'écran.

Le bleu utilisé pour la moto du film est celui des 125 LT de l'époque.

La version bleue apparaissant dans le film demeure donc une moto unique.

Au retour de leur virée à moto en Angleterre, Isabelle et son copain Rémy chutent et finissent leur course dans une mare. On distingue à l'écran qu'une autre moto a été utilisée pour la cascade : il s'agit d'une Monet Goyon, grossièrement repeinte en bleu. La belle 350 Motobécane bleue a échappé à la mare !

A l'écran, quelques faux raccords : le positionnement du rétroviseur, un coup à plat, un coup vers le bas (scène des adieux au stade de cricket) sans doute pour éviter les reflets d'éclairage.

Curieusement, Motobécane n'est pas crédité au générique du film, alors que la Régie Renault qui a fourni la R16 de Jean (Lino Ventura) apparaît bel et bien.

 

- LE PODIUM : 

Pour l'expo, le podium comprenait la 350 Motoconfort de couleur bleue (ex : 8248 CL 93) réputée être la moto du film.

_4_hd
DSC_2017
DSC_2015
ut vulputate, dapibus leo. felis venenatis, libero