Kawasaki Z900 A4 : boss of the street

DSC_6532

Au milieu des années 70, la KZ 900 reste la meilleure moto de série du marché.

Cycle World, 1976

DSC_6603

Comme son nom l'indique, la Z900 "A4", millésime 1976, est la quatrième génération de Kawa 900 (après les Z1, Z1A, Z1B).

Sur le plan mécanique, la version A4 évolue du fait de l'entrée en vigueur de nouvelles normes environnementales U.S., à compter du 1er janvier 1976.

L'application de ces nouvelles normes, initialement programmée pour 1974, a pu être reportée de deux années, sous la pression des constructeurs, à la suite de la guerre de Kipour (octobre 1973) et du premier choc pétrolier.

Pour satisfaire à la nouvelle règlementation, l'usine est contrainte d'adapter le moteur de la 900 :

- carburateurs Mikuni VM26SS de 26 mm (au lieu de 28 mm), pour diminuer la quantité de carburant consommée

- augmentation du volume du filtre à air : 1 boîtier plus gros + 1 pré-filtre

- démultiplication secondaire plus longue (couronne de 33 dents au lieu de 35)

Avec 81 CH, la Z900 A4 perd 2 CH par rapport à la Z1.

La vitesse maxi plafonne à 193 km/h (209 km/h pour la Z1).

A vitesse équivalente, le moteur tourne environ 500 tr/mn moins vite, ce qui réduit les émissions polluantes.

DSC_6564

Z 900 '76 : it's still boss of the street.

Bike Magazine, février 1976

DSC_6562

Sur le plan esthétique, la version A4 demeure une 900, avec son réservoir en forme de goutte d'eau et ses quatre pots chromés.

Elle reçoit une nouvelle carrosserie, disponible en deux coloris :

- Diamond Dark Green

- Diamond Brown

Avec quelques évolutions :

- forme du réservoir modifiée

- trappe à essence avec serrure à clef

- robinet d'essence 2 voies orientées à 90°

- caches latéraux plus grands (masquant le nouveau boîtier de filtre à air)

- emblèmes Z900 (KZ900 aux U.S.A.)

- nouvelle selle + nouveau motif de housse

- dosseret de selle de forme "carrée"

- feu AR rectangulaire

Il semble que le secret réside dans des tubes de cadre plus épais. Cela peut expliquer une maniabilité et une stabilité à grande  vitesse en nette amélioration.

Motorcyclist Illustrated, 1976

La partie-cycle est également retravaillée :

- tubes de cadre plus épais

- fourreaux de fourche (nouvelle fonderie)

- petit moyeu de roue AV (couleur alu)

- frein AV à double disque (étriers plus compacts)

- amortisseurs plus fermes

Dans son dossier de presse, Kawasaki précise que les nouveaux disques sont plus fins, les étriers plus légers : "au final, la roue AV équipée du double disque de la Z900 A4 n'est guère plus lourde que celle de l'ancienne Z1 avec un seul disque".

Sur la balance, la Z900 A4 accuse toutefois une surcharge pondérale de 11 kg par rapport à la Z1.

DSC_6572

Les voyants du tableau de bord sont désormais alignés verticalement entre les compteurs.

Le témoin de feu stop est intégré au tableau de bord.

Le voyant de clignotants est dédoublé, de part et d'autre du contacteur principal : un pour les clignotants droits, un pour les clignotants gauches.

De nouveaux équipements apparaissent :

- feux de détresse avec commande au guidon

- boîtier 3 fusibles (1 seul auparavant)

- rappel sonore des clignotants

La KZ 900 A4 est proposée au prix de 2 475 $, en légère augmentation par rapport à la Z1B de 1975.

DSC_6580

Aux U.S.A. la Z1 devient KZ 900 pour une question de droits d'utilisation du logo Z.

Motorcyclist Illustrated, 1976

DSC_6582

Alors que les précédentes versions de 900 étaient exclusivement fabriquées dans l'usine d'Akashi, au Japon, Kawasaki dédouble sa production à partir de juin 1975.

A Lincoln, Nebraska, Kawasaki assembla les Z900 A4 destinées au marché nord-américain - Kawasaki est le premier constructeur de motos japonais à avoir ouvert une usine de production aux U.S.A, en 1974.

Les Z1 U.S. sont légèrement différentes :

- caches latéraux siglés KZ900

- un disque de frein AV

- clignotants AR fixés directement sur le cadre

- garde-boue AR court

- selle dépourvue de sangle

- pièces de carrosserie (dosseret, caches latéraux) marquées "made in USA"

Les moteurs sont toujours assemblés au Japon et expédiés en caisse aux U.S.A.

Il n'y donc pas de correspondance entre les numéros de châssis et les numéros de moteurs.

Numéros de série : Z1F 50001 à 510340

Production U.S. : 10 310 exemplaires

A Akashi, Japon : à l'arrêt de la fabrication des Z1B, démarre l'assemblage des Z900 A4 à destination du reste du monde : Europe, Australie, Afrique du Sud ...

Dans une configuration plus classique :

- caches latéraux siglés Z900

- double frein à disque AV

- clignotants AR fixés sur l'arceau de maintien passager

- garde-boue AR long équipé d'un catadioptre

- selle avec sangle

L'usine d'Akashi produisant la totalité des moteurs, pour les deux usines, il n'y a pas de correspondance entre les numéros de châssis et les numéros de moteurs - certaines séries de moteurs étant prélevées pour les machines produites aux U.S.A.

Numéros de série : Z1F 85701 à 117060

Production Japon : 31 360 exemplaires

La version A4 est suivie d'une version A5, assemblée dans l'usine de Lincoln.

Cette Z900 A5 reste réservée au marché nord-américain.

Numéros de série : Z1F 510341 à 515578

Production : 5 238 exemplaires

DSC_6596

Au terme de deux années de production, sur deux sites différents, le total de Z900 produites (versions A4 et A5 confondues) s'élève à 46 968 unités.

La Z900 disparaît du catalogue en 1977, remplacée par la Z 1000 A1 : plus de cm3, plus de kg, moins de sensations.

DSC_6594

Cet exemplaire est une Z900 A4 en coloris Diamond Dark Green, fabriquée dans l'usine d'Akashi, au Japon, en juillet 1975.

La moto a été exportée vers l'Allemagne et commercialisée par l'importateur Detlev Louis.

Elle a été importée en France au début des années 2000.

Elle totalisait 40 555 km.

Elle a récemment été restaurée en atelier spécialisé.

KB Style

Tous droits réservés.