YAMAHA RD 375 LC « Moto Tour 2004 »

DSC_0256

Cette RD 375 LC prototype a été réalisée par Jacky GERMAIN, ex-SONAUTO, pour l’ancien pilote de Grand Prix, Jean-Paul BOINET, à l'occasion du Moto Tour 2004.

Jacky GERMAIN a repris les recettes utilisées en 1980, pour préparer la RDLC officielle SONAUTO YAMAHA, pilotée par Hubert RIGAL lors du Tour de France Moto.

La moto est à la base une RD 350 LC type 4L0 de juillet 1980, peu kilométrée, sortie de la collection de Yamaha Motor France.

DSC_0258

Le moteur, profondément remanié, comprend de nombreuses pièces racing.

L'embiellage est issu d'une Yamaha TZ 350.

Le haut-moteur est équipé des pièces de Yamaha TZ 750 :

- cylindres

- pistons

- culasses

La cylindrée est portée à 375cc.

Le radiateur d’origine a été remplacé par un radiateur de TZ de plus grande capacité : les points de fixation inférieurs du radiateur ne sont pas et ne doivent pas être utilisés, sauf à risquer de fissurer le radiateur.

Les carburateurs sont eux aussi de provenance TZ.

Seul le carburateur gauche est doté d’une manette de starter.

Les pots de détente ont été fabriqués par Yves KERLO – Yves avait déjà réalisé les pots de la moto officielle en 1980.

Dans cette configuration le moteur développe 80 CH - au lieu de 49 CH d'origine pour la RD 350 LC version 4L0.

Il est nécessaire d'utiliser de l’essence spéciale (AVGAS) dotée d’un indice d’octane de 102.

Il serait possible d’utiliser du super SP98, à condition toutefois de décomprimer le moteur au préalable.

Le système de graissage séparé a été supprimé (pompe + réservoir d’huile 2T).

Le moteur fonctionne au mélange à 3%.

Les bougies sont des B9EVX NGK Platinium VX.

DSC_0271

A l'avant, la moto est équipée d'étriers Brembo P08, montés sur des disques ventilés de la même marque. Les durits sont en inox tressé - type aviation.

La fourche est dotée d’un amortisseur de direction fixé sur des platines en aluminium usinées dans la masse.

Sur la balance, la RD 375 LC accuse 145 kg - au lieu de 160 kg pour la 4L0.

DSC_0282

Le tableau de bord d’origine et ses principales fonctions sont conservés, de même que le contacteur principal à clef.

Les commodos sont d’origine RDLC.

Les clignotants ont été supprimés.

Les autres fonctions sont conservées : coupe-circuit, klaxon, appel de phare, inverseur code/phare.

La poignée de gaz est à tirage rapide d’origine TZ.

Jean-Paul BOINET a participé au Moto Tour 2004 au guidon de cette moto, flanquée du numéro 282 :

- 8 jours de course

- 2 500 km de liaison

- 12 épreuves spéciales, dont 3 sur circuits

- une étape de nuit

Jean-paul a remporté trois spéciales :

- circuit Carole

- circuit Dijon-Prenois

- spéciale de Bolonzon

Il occupait la tête de la catégorie "classique" et une impressionnante 12e place au classement général scratch (au milieu des motos modernes) avant d'être contraint à l’abandon dans l’épreuve de liaison des Alpes, à la suite d'une fuite du liquide de refroidissement.

Au terme du Moto Tour, les accessoires de course ont été démontés :

- dérouleur de road-book

- phares additionnels

- plaques de course

Le moteur a été reconditionné par Jacky Germain.

DSC_0269

RD 375 LC Sonauto Yamaha

 Tour de France Moto 1980

En 1980, Hubert RIGAL prend le départ du Tour de France Moto au guidon de la toute nouvelle Yamaha RD 350 LC.

Pour Sonauto, l'objectif est de promouvoir la RDLC, modèle directement inspiré par la compétition, dans cette course mythique et très populaire, organisée par la Fédération Française de Moto.

Hubert RIGAL a déjà remporté le Tour de France Moto en 1975 et 1976 avec d’autres marques.

En 1980, il est directeur de la communication chez Sonauto Yamaha.

Pour le Tour 80, Sonauto lui donne carte blanche pour faire préparer une 350cc compétitive face aux grosses cylindrées du plateau.

C'est Jacky Germain qui modifie la moto :

- le haut moteur (culasse, cylindre, pistons, carburateurs, etc...) est remplacé par celui d’une TZ 750 OW31, identique à celle de Patrick PONS, Champion du Monde FIM 750 en 1979 dans le team Sonauto

- les pots de détente sont fabriqués dans les ateliers d'Yves KERLO

- le réservoir d'essence conserve la forme et les proportions du réservoir d’origine mais offre une plus grande contenance

- le frein arrière et les roues Campagnolo proviennent également d'une OW31

- l’amortisseur est modifié et les pneus utilisés sont des Dunlop Racing

Cette RD 375 LC  offre une puissance de 80 CH pour 140 kg.

En course, la moto se révèle très compétitive.

Hubert RIGAL gagne la première spéciale, longue de 20 km, avec 1 seconde d’avance sur le second, Maurice CHOMAT, sur Honda 1000.

TDF-80-02

L'année suivante, c'est Gilles HUSSON  qui s'engage au Tour de France Moto au guidon de la RD 375 LC Sonauto Yamaha.

Il abandonne à la suite d’un problème électrique.

En deux éditions, la RD 375 LC aura démontré sa compétitivité et contribué au succès commercial de la RDLC.

KB Style

Tous droits réservés.

quis, libero ipsum at ut dolor. risus. sed dictum tristique Donec