Rickman Honda Metisse CR 750

DSC_2502

Du tout-terrain à la piste, de la piste à la route 

 

A la fin des années 50, les frères Derek et Don Rickman se font connaître grâce à la qualité et aux performances de leurs parties-cycles en tout-terrain. C'est l'époque de la Rickman Metisse Mark I (1959), puis de la Mark II (1962) dont le châssis peut recevoir plusieurs types de moteurs différents.

Quand apparaissent en cross les moteurs 2 temps, ils adaptent leurs parties-cycles à ces nouvelles motorisations :  Bultaco Metisse 196cc (1963), Bultaco Metisse 250cc (1964).

En 1966, ils décident de passer du tout-terrain à la piste. Ils créent les "Road Racing Metisse Motorcycles" en collaboration avec Tom Kirby, Paul Dunstall et Lockheed.

Au guidon d'une Rickman Metisse, Bill Ivy l'emporte à Mallory Park (1ère manche).

Dans la foulée, ils se lancent dans la commercialisation d'une version routière, dérivée de la moto de course.

Leur cadre à double berceau, en tube Reynolds 531 nickelé, permet de recevoir plusieurs moteurs : Triumph, BSA, Matchless, Norton, etc ...

En 1966, la "Street Metisse", première Rickman de route est présentée au "Earls Court Show" de Londres.

C'est aussi la première moto commercialisée avec un frein AV à disque à commande hydraulique.

C'est le moteur de la Triumph Bonneville qui convient le mieux au châssis Rickman Metisse. A partir de 1969, le bloc Bonneville gagne même en performances, grâce à l'adoption d'une culasse 8 soupapes "Weslake".

La Rickman Metisse s'avère plus légère que la Triumph d'origine. Son châssis plus rigide permet d'exploiter au mieux les qualités du moteur, sur route comme sur piste.

DSC_2485

Des bicylindres anglais aux 4 cylindres japonais

 

Avec le déclin de l'industrie moto britannique et l'arrivée en masse des motos japonaises, Rickman n'a d'autre choix que d'adapter ses parties-cycles aux motorisations nippones.

En 1974, apparaît la Rickman Honda Metisse CR 750.

La moto est rouge et adopte le moteur 4 cylindres simple A.C.T. de la Honda CB 750.

En 1975, Rickman rajoute un nouveau modèle à son catalogue : la Rickman Kawasaki Metisse CR 900.

La moto reprend le célèbre coloris Lime Green des Kawasaki de course. Elle reçoit le moteur 4 cylindres double A.C.T. de la 900 Z1.

La partie-cycle est commune aux deux versions.

Seul le kit de fixation moteur est spécifique à chaque modèle.

DSC_2525

Rickman Honda Metisse CR 750

Le succès de la CR est immédiat avec le moteur Honda comme avec le bloc Kawa.

Quelques machines sont vendues complètes, assemblées en usine par Rickman.

La plupart sont vendues en kit, les acquéreurs ayant à acheter de leur côté une moto donneuse pour prélever :

- moteur + carburateurs + filtre à air + câbles de gaz et de compte-tours

- équipement électrique + commodos + compteurs + phare + feu AR + clignotants

- pots d'échappement

- béquilles 

- caches latéraux

- réservoir d'huile (CR 750 Honda)

DSC_2513

Une moto en kit à monter soi-même

 

Le kit CR comprend :

- cadre Rickman à double berceau en tube Reynolds 531 soudo-brasé avec apport de matière - finition nickelée

- bras oscillant nickelé + cales excentriques de réglages 

- tés de fourche en aluminium - le té supérieur et le té inférieur sont identiques

- guidon bracelets en acier chromé

- commandes reculées (finition nickelée)

- platines de fixation moteur (finition nickelée)

- fourche hydraulique Diam 38 mm

- roues en Dural

- disques de frein en fonte

- étriers de frein AP Lockheed + platine alu de fixation AR

- maître-cylindre de frein AV AP Lockheed 

- maître-cylindre de frein AR AP Lockheed

- carénage complet en polyester + kit de fixation (finition nickelée)

- réservoir d'essence en acier

- coque de réservoir en polyester + trappe

- selle en polyester + assise de selle

- garde-boue AV en polyester

Les fourreaux sont prévus pour recevoir directement les étriers AP Lockheed.

La roue AV ne comprend pas de prise de compteur de vitesse.

Il faut donc avoir recours à un câble mesurant près de 2 m pour se raccorder à la prise de compteur située sur la roue AR.

DSC_2519

Le poste de pilotage de la CR 750 :

Les compteurs, le bloc voyants, les commodos et le contacteur principal sont issus de la Honda CB 750 K2 donneuse.

Le té supérieur en alu et le té inférieurs sont identiques.

Les guidons bracelets sont de fabrication Rickman.

Le maître-cylindre AV est un AP Lockheed d'époque.

Le bouchon d'essence provient d'une Austin Morris des années 70.

DSC_2521

Cette CR 750 est équipée d'une selle monoplace.

Il existait au catalogue Rickman une selle biplace et des repose-pieds passager spécifiques.

Sur la CR 750, le réservoir d'huile d'origine de la CB 750 Honda est conservé.

Le maître-cylindre AR est un AP Lockheed d'époque.

Les repose-pied pilote et les commandes reculées nickelées font partie du kit CR.

 

Particularité :

Le réglage de la tension de la chaîne secondaire s'effectue au niveau de l'axe du bras oscillant, à l'aide d'un jeu de cales excentriques, que l'on met en place grâce à un outil spécial. 

Les Rickman sont réputées pour la qualité de leur habillage polyester.

Le carénage épouse parfaitement les formes du moteur CB 750 Honda.

DSC_2491

Les carburateurs et le boîtier de filtre à air sont issus de la CB 750 Honda donneuse.

Les pots d'échappement sont siglés HM341.

Autre particularité :

Le "vrai" réservoir d'essence est en acier, en forme de cercueil, fixé sur le cadre à l'aide de sangles caoutchouc. A l'époque, les réservoirs en polyester étaient interdits en compétition.

Deux petits robinets d'essence sont placés de chaque côté pour alimenter la rampe en carburant.

Un habillage en polyester de la couleur de la carrosserie vient se fixer sur le vrai réservoir. 

DSC_2532

1985 : fin de l'histoire 

 

Au sommet de leur activité les frères Rickman produisent environ 8 000 motos par année, tous modèles confondus, ce qui les placent au milieu des années 70, au troisième rang des constructeurs britanniques.

A partir des années 80, les usines japonaises produisent de nouveaux modèles aux parties-cycles plus en rapport avec la puissance de leurs moteurs.

Rickman essaie bien de prolonger l'histoire avec de nouveaux modèles :

- 1000 CR Turbo, un exercice de style qui ne sera pas suivi d'effet

- 1000 CR Predator, une GT qui ne rencontrera pas le succès escompté

C'est le chant du cygne pour les préparateurs indépendants. 

Les frères Rickman revendent leur entreprise en 1985. 

 

Salon du 2 roues de Lyon 2018

Salon du 2 roues de Lyon -016

Cette Rickman Honda CR 750 a été présentée au Salon du 2 roues de Lyon 2018 dans le cadre de l'exposition "la Haute-couture de la moto des années 70/80".

 

 

KB STYLE 

Mars 2020

Tous droits réservés.

 

vel, ut quis consectetur quis, massa diam justo Donec amet, Praesent