Notre visite chez SANCTUARY KOUGA au Japon

SANCTUARY-KOUGA-KB-Style Page 01 Image 0001

SANCTUARY KOUGA est situé au coeur d’une vallée industrielle, à proximité de Kyoto, à une centaine de kilomètres au nord d’Osaka.

C’est l’une des franchises de SANCTUARY, dont la maison mère se trouve à Tokyo.

SANCTUARY KOUGA est dirigée par Tachiiri TOSHIKI, mécanicien moto de formation.

Jeune diplômé, Tachiiri TOSHIKI a commencé par travailler durant six années, à Tokyo, chez SANCTUARY, sous les ordres de Hiroyuki NAKAMURA, fondateur et Président de la marque.

SANCTUARY-KOUGA-KB-Style Page 02 Image 0001

Souhaitant revenir dans sa région d’origine, Tachiiri TOSHIKI a créé SANCTUARY KOUGA en 2005.

Marié et père de deux filles "qui ne s’intéressent pas encore à la moto", il est âgé de 40 ans.

Son épouse travaille à l’extérieur, elle vient l’aider en fin de semaine et en fin de mois pour les tâches administratives.

SANCTUARY s’est positionné dans les "Japan Racers" de haut de gamme : reconstruire et modifier des motos japonaises des années 70, essentiellement des Kawasaki, sous le label R.C.M. (Real Complete Machine).

L’enseigne SANCTUARY regroupe plusieurs marques et commercialise au Japon une gamme d’accessoires exclusifs :

- roues en aluminium forgé O.Z. (de fabrication italienne)

- disques de freins Sunstar

- échappements Nitro Racing

- bras oscillants et tés de fourche Sculpture

SANCTUARY-KOUGA-KB-Style Page 20 Image 0001

SANCTUARY KOUGA comprend deux salariés qui travaillent dans l’atelier, qui est aussi le magasin, le bureau et le lieu de stockage des motos et des pièces.

La production annuelle est de quatre motos labélisées RCM.

SANCTUARY-KOUGA-KB-Style Page 05 Image 0001

SANCTUARY KOUGA comprend deux salariés qui travaillent dans l’atelier, qui est aussi le magasin, le bureau et le lieu de stockage des motos et des pièces.

La production annuelle est de quatre motos labélisées RCM.

SANCTUARY-KOUGA-KB-Style Page 08 Image 0001

Les machines, réalisées à la carte, sont "street legal" au Japon.

Elles sont immatriculées, autorisées à rouler sur route ouverte, équipées d’un phare, d’un feu AR, d’un klaxon et de clignotants.

Elles ne comportent toutefois pas de "décibel killer".

Chaque moto est unique, numérotée et porte une plaque d’identification siglée R.C.M.

Le prix de vente H.T. d’une R.C.M. est de l’ordre de 8 000 000 Yens soit environ 60 000 €.

Dans les années 70, les motos japonaises de plus de 750cc étaient exclusivement destinées à l’export.

Ces machines, qui nous ont fait rêver, les japonais de notre génération ne les ont jamais connues.

Elles n’étaient pas commercialisées sur le marché domestique nippon.

D'où l'engouement pour les motos reconstruites chez SANCTUARY.

Les Kawasaki 900 Z1 qui servent de bases à SANCTUARY proviennent des U.S.A. d’où elles sont réimportées.

A leur arrivée, les motos sont entièrement démontées.

SANCTUARY-KOUGA-KB-Style Page 05 Image 0002

Cette R.CM. sur base de Kawasaki 750 RS est l'une des dernières réalisations de Sanctuary Kouga :

- vilebrequin course courte

- pistons JE à calotte bombée de 73 mm de diamètre (66 mm à l’origine)

- grosses soupapes (+2 mm)

- arbres à cames spéciaux

- conduits d’admission et d’échappement polis

- taux de compression de 11:2. (10:5 à l’origine)

- embrayage à commande hydraulique renforcé

- carburateurs Mikuni TMR version MJN Yoshimura à aiguilles creuses (l’essence passe à travers les aiguilles) et boisseaux plats montés sur roulettes

- puissance à la roue AR : 130 CH

SANCTUARY-KOUGA-KB-Style Page 18 Image 0002

Tachiiri TOSHIKI ne cesse d’inventer de nouvelles pièces destinées aux anciennes Kawa :

- boîte 6 vitesses (5 à l’origine) installée dans le carter moteur d’origine

- arbre primaire rallongé pour recevoir un embrayage à sec

- arbre secondaire également rallongé pour porter sur un roulement externe logé dans le pignon de sortie de boîte

- étagement modifié : plus de trou entre la 2e et la 3e, 6e rallongée par rapport à la 5e d’origine

- pompe à huile trochoïde, plus puissante que l'origine

Cette R.C.M. recevra bientôt un embrayage à sec.

Les compteurs reprennent l’aspect extérieur de l’origine mais ils sont électroniques.

Le régime maxi est fixé par limiteur : 10 500 tr/mn.

La vitesse maxi est fixée par le pilote : 260 km/h.

La moto est équipée d’une commande de démarrage à distance et d’un boîtier électronique de télépéage.

SANCTUARY-KOUGA-KB-Style Page 20 Image 0001

Touch of class : le carter d’allumage siglé au nom du propriétaire de chaque RCM.

En proposant des machines entièrement modifiées, SANCTUARY a ouvert de nouvelles perspectives aux collectionneurs, amateurs de motos japonaises des seventies.

Il est désormais possible de rouler en Kawa Z1 avec des freins modernes, une partie-cycle rigide et 130 CH à la roue AR.

SANCTUARY s’affranchit de l'origine : chaque moto reconstruite devient une R.C.M. unique et exclusive.

Chaque propriétaire de R.C.M. l’est tout autant.

SANCTUARY-KOUGA-KB-Style Page 21 Image 0001

L'équipe KB Style autour de Tachiiri TOSHIKI.

DSC_0795

KB Style

Tous droits réservés

Nullam quis fringilla massa commodo ut