Kawasaki 350 S2 n° 1034x

Série n° S2 1034x
Moteur n° S2E 1643x

Kawasaki_350_S2_1972_Rest-000
Kawasaki_350_S2_1972_Rest-001

Remerciements à Patrick pour ses remarques avisées et ses conseils concernant la 350 S2.

Nous avons essayé d'en tenir compte !

 

Restauration

 

Le cadre a été mis à nu, sablé, apprêté et peint en époxy – finition noir brillant.

Les pas de vis ont été protégés par des "épargnes".

Le marquage à froid de la colonne de direction demeure lisible après mise en peinture du châssis.

 

Les pièces métalliques de la partie-cycle ont reçu le même traitement :

- tés de fourche
- béquilles
- bras oscillant
- boîtier de filtre à air
- bac batterie
- repose-pieds
- platines supports moteurs
- support compteurs
- support de feu AR

 

Les autres pièces métalliques et la visserie ont été rezinguées :

- axes de roues
- axes de fixation moteur
- axe de bras oscillant
- axe de béquille centrale
- tendeurs de chaîne secondaire
- ressorts
- support garde-boue AR

Kawasaki_350_S2_1972_Rest-002
Kawasaki_350_S2_1972_Rest-003

Les roulements à billes de la colonne de direction sont remplacés par des roulements coniques.

La rondelle d’appui et la bague de serrage du té supérieur ont été rezinguées.

La béquille centrale a été traitée en époxy.

Son axe et son ressort de rappel ont été rezingués.

Le bras oscillant est remis en place.

Son axe a été rezingué.

Les amortisseurs sont neufs.

Les écrous et les vis de fixation ont été rezingués.

 

Sur la S2, les tendeurs de chaîne sont asymétriques :

- du côté gauche, le tendeur est lisse pour ne pas frotter sur la couronne

- du côté droit, le tendeur comporte un renfort

A l'origine, les tendeurs, la visserie, l’axe de roue AR et ses entretoises étaient chromées.

Dans un souci de simplification, ces pièces ont été rezinguées.

La fourche destinée à recevoir une roue AV à tambour est mise en place.

Les fourreaux ont été ravivés.

 

Le moteur est installé dans le cadre, il s’agit du moteur d’origine de la moto.

Il a été démonté et restauré.

Le vilebrequin a été désassemblé, les joints spis remplacés.

Les cylindres ont été réalésés et équipés de pistons neufs (+ segments neufs + clips neufs + axes neufs).

La pompe à huile a été contrôlée.

Les carters moteurs périphériques ont été microbillés, apprêtés et peints en laque polyuréthane – finition gris satiné.

Les axes de fixation moteur ont été rezingués.

Les platines de fixation moteur ont été traitées en époxy.

Le boîtier de filtre à air a été traité en époxy.

Le filtre à air est neuf.

Le bac batterie, peint en époxy, est remis en place sur ses supports d’origine.

Sur la S2, les fixations AR du bac batterie passent au-dessus des supports soudés au cadre alors que les fixations AV sont boulonnées sous les supports.

Les silentblocs ont été remplacés.

Les bobines haute-tension d’origine sont réinstallées. La filerie a été remplacée.

Les supports des bobines H.T. et la visserie ont été rezingués.

Le faisceau principal a été reconditionné.

Le réservoir d’huile 2 temps a été rincé et nettoyé.

Son support de fixation a été rezingué.

Le support compteurs a été traité en époxy.

Les compteurs sont les compteurs d’origine de la moto.

 

Le compteur de vitesse dispose d’une « zone rouge » débutant à 80 km/h, qui correspond à la limite de vitesse au Japon.

 

Le contacteur principal et la clef de contact sont d’origine.

La clef est siglée Kawasaki.

Le garde-boue AR d’origine a été dégraissé et ravivé.

Son support a été traité en époxy.

La visserie a été rezinguée.

La jante AR d’origine a été rayonnée avec des rayons zingués neufs à têtes bichromatées.

Le moyeu d’origine a été poli.

Le pneumatique Dunlop TT 100 K81 350x18 correspond aux dimensions d’origine.

Kawasaki_350_S2_1972_Rest-024
Kawasaki_350_S2_1972_Rest-025
Kawasaki_350_S2_1972_Rest-026

La transmission secondaire a été remplacée.

La flasque de tambour de la S2 a la particularité d’être peinte en noir.

Kawasaki_350_S2_1972_Rest-027
Kawasaki_350_S2_1972_Rest-028

La jante AV d’origine a été rayonnée avec des rayons zingués neufs à têtes bichromatées.

Le moyeu d’origine a été poli.

Le pneumatique Dunlop TT 100 K81 300x18 correspond aux dimensions d’origine.

La flasque de tambour AV à double came va être restaurée.

Les mâchoires de frein sont remplacées.

Kawasaki_350_S2_1972_Rest-029
Kawasaki_350_S2_1972_Rest-030

 

Le carter de chaîne secondaire d’origine a été repeint en noir.

 

La roue AR comporte deux écrous de serrage : un écrou de 38 mm pour maintenir le porte-couronne, un écrou de 27 mm pour serrer l’axe.

 

Le dosseret est fixé sur la boucle de cadre avec son feu AR et son support de plaque.

Kawasaki_350_S2_1972_Rest-031

Comme toute la carrosserie d’origine, le dosseret a été repeint en coloris Candy Red.

Les clignotants neufs sont repositionnés sur leurs supports d’origine.

Les réflecteurs rouges sont neufs.

L’arceau de maintien passager est d’origine.

Les décors sont peints, il n’y aucun sticker.

La finition a nécessité huit couches de vernis.

Durant la canicule, le vernis séchait trop vite et "frisait" au niveau des décors.

La S2 est dotée d’un frein de direction.

C’est un système simple et efficace que l’on durcit sur route rapide afin de limiter les guidonnages, que l’on détend en ville pour améliorer la maniabilité.

Sur la 350 S2, les commodos et les leviers sont polis.

Ils ne comportent pas d’embase pour les rétroviseurs.

Un seul commodo du côté gauche regroupe toutes les fonctions : inverseur clignotants, interrupteur éclairage, inverseur code/phare, klaxon.

 

Du côté droit, le commodo intègre le levier de starter.

La visserie et les tendeurs de câbles ont été rezingués.

Les vis d’origine portent le chiffre 7.

Les poignées sont neuves.

Les échappements complets ont été déchromés, polis et rechromés.

Un travail fastidieux et coûteux rendu nécessaire par l’inexistence de pots de refabrication.

La même avant restauration

 

A son arrivée, la moto est complète et roulante.

Elle est dans un état d’usage.

Le cadre comporte bien un marquage à froid indiquant le numéro de série.

Le cadre comporte bien un marquage à froid indiquant le numéro de série de la moto.

 

Le compteur affiche 11 749 kilomètres.

Kawasaki_350_S2_1972-000
Kawasaki_350_S2_1972-002
Kawasaki_350_S2_1972-003

La carrosserie a été repeinte aux couleurs du millésime 1972.

Le coloris n’est pas conforme à l’origine.

En outre, les décors ne sont pas peints.

Ce sont des stickers du commerce qui ont été apposés sur le fond rouge.

Ils ne sont pas vernis.

La machine est équipée d’une fourche avec frein à disque qui correspond au millésime S2A de 1973.

C’est bien pour la sécurité, moins bien en terme de collection.

Kawasaki_350_S2_1972-004
Kawasaki_350_S2_1972-005

 

Les commodos sont d’origine et doivent être rénovés.

La filerie est d’époque et doit être reprise, de même que le faisceau principal.

Les câbles, d’époque, sont en fin de vie et doivent être remplacés.

Kawasaki_350_S2_1972-006
Kawasaki_350_S2_1972-007

La selle elle est d’origine.

Elle a été recouverte par une housse du commerce.

La mousse est délitée et le confort inexistant.

 

 

Kawasaki_350_S2_1972-009

Le moteur est bien le moteur d’origine de la moto.

Il démarre et fonctionne correctement mais doit être restauré.

Kawasaki_350_S2_1972-008
Kawasaki_350_S2_1972-010
Kawasaki_350_S2_1972-011
Kawasaki_350_S2_1972-012

Le boîtier de filtre à air est complet.

Le filtre doit être remplacé.

La fourche, la roue et le frein à disque sont à remplacer par un ensemble d’origine à frein à tambour double came.

Les pneumatiques sont à remplacer.

 

La moto doit être démontée pour être restaurée.

 

 

 

 

 

 

KB STYLE

Septembre 2019

Tous droits réservés

 

 

et, in elit. Sed felis Aliquam