Honda CB 750 F 1982 : la même que Freddie Spencer

DSC_3325

Cette HONDA CB750 F B type RC04 de 1982 a été intégralement restaurée.

Elle a fait l’objet d’une reconstruction mécanique complète et d’une rénovation intégrale de la partie-cycle.

Maintenue dans sa stricte configuration d’origine, elle affiche un très faible kilométrage depuis restauration.

Cette machine est en excellent état de présentation et en parfait état de fonctionnement.

 

Développée dans le sillage de la CB900 F "Bol d’Or", dont elle reprend l’esthétique et la majorité des caractéristiques techniques (hormis la cylindrée et la rampe de carburateurs), la CB750 F marque un tournant dans l’histoire de la marque HONDA.

Elle fait suite à la CB750 K apparue en 1980 - première génération de 750 cc Honda à moteur double arbre, 4 soupapes par cylindre.

 

Avec une puissance de 78 CH à 8 000 tr/mn et une vitesse de pointe de 203 km/h, la CB750 F est une moto sportive.

Pour l'époque.

C'est même la plus puissante et la plus rapide des 750cc.

De l'époque.

 

C'est sur la base de la CB 750 F que l'usine Honda développe la moto de course, frappée du numéro 19, au guidon de laquelle le jeune Freddie Spencer remporte de nombreuses victoires en Championnat Superbike U.S.

 

Près de 40 ans plus tard, la CB 750 F est une machine rare et particulièrement propice à la collection.

DSC_3327

La pièce maîtresse : le moteur 

Comme souvent chez Honda, le moteur est la pièce maîtresse de la machine.

Il s'agit d'un bloc 4 temps, 4 cylindres en ligne face à la route, refroidi par air.

Ses côtes 62 x 62 mm en font un moteur "carré".

Sa distribution est assurée par deux arbres à cames en tête et 4 soupapes par cylindre (25 mm à l'ADM, 22 mm à l'ECH).

Son taux de compression est de 9 : 1.

Compte tenu du taux de compression assez élevé, la CB 750 F doit être exclusivement utilisée avec du carburant SP 98, sous peine de s'exposer à des cliquetis et autres désagréments du à une essence à faible indice d'octane.

Les quatre carburateurs à dépression, de marque KEIHIN, ont un diamètre de 30 mm.

La boîte de vitesses est à 5 rapports.

La transmission secondaire est au pas de 530 - elle était en 630 sur les premières versions A.

Tendance Eurostyle 

La carrosserie est caractéristique de la ligne Eurostyle adoptée par le premier constructeur mondial au début des années 80.

Le réservoir, coloris gris argent métallisé, est orné d’une typographie HONDA bleu nuit et de bandeaux bleus dégradés, encadrés de doubles liserés bleus et blancs.

La trappe de réservoir est verrouillée par un fermoir à rabat, équipé d'une serrure à clef.

La selle biplace en simili noir est large et confortable.

Elle est fixée au cadre à l'aide de deux grosses vis et ne s'ouvre pas, contrairement à de nombreuses machines de l'époque.

Derrière le cache latéral gauche se trouve un petit coffre renfermant la trousse à outils.

Roues Comstar, freins Tokico, suspensions Showa 

Les roues Comstar en aluminium matricé sont, elles aussi, caractéristiques de l'époque.

Elles sont rivetées et réputées indémontables.

Sur cette version CB750 F B, les branches et le centre des jantes sont peintes en noir. Les bords et le flancs des jantes sont gris alu brossé.

La fourche télé-hydraulique est dotée de tubes plongeurs en 35 mm de diamètre.

Les amortisseurs chromés sont réglables en détente (2 positions) et en précontrainte des ressorts (5 positions).

Le bras oscillant est monté sur cages à aiguilles - bagues en nylon, sur la version A.

Le frein AV à double disque comporte des étriers à 4 pistons et des disques de 276 mm de diamètre.

Le frein AR est à simple piston (disque de 297 mm de diamètre).

Le garde-boue AV peint aux couleurs de la carrosserie est doté d'un petit déflecteur canalisant l'air frais vers la culasse.

L'échappement chromé est du type 4 en 2.

Le collecteur est d'origine, les silencieux sont neufs (adaptables).

DSC_3350

618 km depuis sa restauration

Le tableau de bord reprend la ligne Eurostyle inaugurée avec la CB 400 N, la CB 900 Bol d'or et la 1000 CBX.

Le compteur de vitesse est gradué jusqu'à 220 km/h.

Sur le modèle U.S. le compteur de vitesse est gradué jusqu'à 85 MPH (136 km/h), du fait d'une loi fédérale destinée à limiter les velléités des utilisateurs.

La zone rouge débute à 9 500 tr/mn.

La tirette de starter et le boîtier à fusibles sont situés au guidon.

 

Cette CB 750 F a parcouru 618 km depuis sa restauration.

DSC_3366

160 CH pour la moto d'usine de Freddie Spencer

La CB 750 F est vendue 2 848 $ en 1982.

La moto d'usine de Freddie Spencer devient vite populaire - elle est aujourd'hui iconique.

Les préparateurs de tous horizons se penchent sur la CB 750 F et parviennent rapidement à doubler la puissance d'origine :

- vilebrequin de CB 900 Bol d'Or (la course passe de 62 à 69 mm)

- pistons Yoshimura (la cylindrée passe à 1002cc, le taux de compression à 11,3 : 1)

- arbres à cames

- bielles Carillo ( 339 g au lieu de 363 g)

- pastilles sous les godets

- conduits d'ADM polis

Avec son embrayage à sec et son carter sec (entre autres) la moto d'usine atteignait 160 CH.

Avec les techniques et les matériaux actuels, les préparations les plus poussées parviennent à tirer 185 CH de ce moteur.

DSC_3329

Un grand merci à Philippe, de chez KICKMOTO, la concession Honda à Anthy Sur Léman, près de Thonon Les Bains, auteur de cette magnifique restauration.

 

 

KB Style

Mai 2020

Tous droits réservés.

odio Lorem Donec sed leo. id in