De la Z1 à la Z900 RS : Chapitre 1 1972/80

RZ Z1 true spirit

Salon de Tokyo, octobre 2017 : Kawasaki dévoile en exclusivité mondiale sa nouvelle Z900 RS.

Avec cette néo-rétro, la firme d'Akashi s’inspire en droite ligne de la 900 Z1, présentée au Salon de Cologne, en septembre 1972.

45 ans plus tôt.

 

De la Z1 à la Z900RS.

Voici l'histoire.

RS Z1 2018

Chapitre 1 : 1972 / 1980

Moteur 4 temps, 4 cylindres en ligne face à la route, 2 soupapes par cylindre, refroidissement par air, kick + démarreur électrique

900 Z1 : première Superbike de l'histoire

Z1 story 2-001b

900 Z1     1972 / 73

cylindrée : 903 cc

côtes : 66 x 66 mm

puissance : 82 CH

poids à vide : 238 kg

vitesse maxi : 210 km/h

Août 1972 :

- démarrage de la chaîne de production de la 900 Z1 dans l'usine d'Akashi, Japon

European line

du 16 au 19 Septembre 1972 :

- présentation de la 900 Z1 en avant-première mondiale au Salon de Cologne, Allemagne

Octobre 1972 :

- présentation de la 900 Z1 au Salon de Paris.

Août / Décembre 1972 :

- 4 846 Z1 "1972" fabriquées, hors press-bikes et pré-production

- Toutes les 900 Z1 produites en 1972 sont en coloris Candy Brown/Orange

IMG_3357

Mars 1973 :

- Introduction du coloris Candy Green/Yellow, uniquement destiné à l’Europe

 

Juillet 1973 :

- fin de la production de la 900 Z1, première génération, 1972/73

- nombre d'exemplaires produits : 19 999 unités

Z1-Yellow-Depli

La 900 Z1 au cinéma

6 Septembre 1973 :

- sortie du film "Le Grand Bazar" de Claude Zidi

Les qualités de la 900 Z1 sont énoncées par Emile, l'épicier (Michel Galabru) sous le regard envieux des Charlots.

D'autres Kawasaki apparaissent dans le film : 350 Big Horn, GA 5A 100 cc, 250 Bison.

Les motos sont fournies par la SIDEMM.

La 900 Z1 est un modèle de pré-série, uniquement présenté en statique.

900 Z1A 1974 : première évolution

Z1A depliant

900 Z1A     1974

 

cylindrée : 903 cc

côtes : 66 x 66 mm

puissance : 82 CH

poids à vide : 238 kg

vitesse maxi : 210 km/h

La 900 Z1A de 1974 constitue une légère évolution par rapport au modèle initial.

Compte-tenu de l'énorme impact provoqué par la sortie de la 900 Z1, la Z1A passe relativement inaperçue.

La production monte en charge à Akashi : + 37 % (par rapport à la 900 Z1).

Kawasaki Z1 900 74

Août 1973 : 

- démarrage de la production de la 900 Z1A 1974

Janvier 1974 :

- commercialisation de la 900 Z1A 1974

Ce qui change :

- nouvelle sérigraphie

- deux coloris disponibles : Candy Brown/Orange ou Candy Green/Yellow

- moteur gris alu (noir sur la Z1 1972/73)

- nouveaux carburateurs VM 28 SC 217-0

- tableau de bord : inversion des voyants "neutral" et "clignotants"

- témoin de feu stop intégré au compte-tours

- témoin d'usure des garnitures de frein AR

- modification de l'avance centrifuge

- joint de culasse en deux parties

En cours d'année 1974 :

- apparition de la chaîne de transmission secondaire "autolube" et suppression de la pompe de lubrification entraînée par l'arbre secondaire de boîte de vitesses.

Juillet 1974 :

- fin de la production de la 900 Z1A

- nombre d'exemplaires produits : 27 499 unités

Z1A yellow

La 900 Z1A au cinéma

9 avril 1975 :

- sortie du film "Peur sur la ville" de Henri Verneuil

Le tueur Minos échappe au commissaire Letellier (Jean-Paul Belmondo) en s'enfuyant au guidon d'une 900 Z1A dans les rues de Paris.

La moto est fournie par la SIDEMM.

900 Z1B 1975 : la dernière Z1

Norman-Rockwell-900-Z1B

900 Z1B     1975

 

cylindrée : 903 cc

côtes : 66 x 66 mm

puissance : 82 CH

poids à vide : 238 kg

vitesse maxi : 210 km/h

Pour les collectionneurs, la 900 Z1B de 1975 est la dernière des Z1.

Sur le plan mécanique, le modèle n'évolue pas.

Sur le plan esthétique, la Z1B est considérée comme la plus réussie des Z1.

La courbe de production continue de grimper  : + 39 % (par rapport à la 900 Z1A).

IMG_0964

Août 1974 : 

- démarrage de la production de la 900 Z1B 1975

 

Octobre 1974 :

- inauguration de l’usine Kawasaki de Lincoln, Nebraska

- Kawasaki devient le 1er constructeur japonais à produire des motos aux USA

- la production débute avec la KZ 400

Z1B pub

Janvier 1975 :

- commercialisation de la 900 Z1B 1975

 

Ce qui change :

- nouvelle sérigraphie

- nouveaux coloris : Candy Super Red / Candy Sky Blue

- nouveaux emblèmes de caches latéraux

- chaîne de transmission secondaire auto-lubrifiée montée en série (disparition du système de graissage séparé)

 

Juillet 1975 :

- fin de la production de la 900 Z1B

- nombre d'exemplaires produits : 38 149 unités

 

La 900 Z1B au cinéma

17 mars 1976 :

- sortie du film "L'alpagueur" de Philippe Labro, avec Jean-Paul Belmondo et Bruno Cremer.

La moto est fournie par la SIDEMM.

Z900 A4 1976 : la dernière 900

1976_Z900A4-1 brun

Z 900 A4     1976

 

cylindrée : 903 cc

côtes : 66 x 66 mm

puissance : 81 CH

poids à vide : 241 kg

vitesse maxi : 195 km/h

Pour les collectionneurs, la Z900 A4 de 1976 n'est plus une Z1.

C'est tout de même la dernière des 900.

Et surtout, le dernier millésime équipé des échappements chromés 4X4.

 

La courbe de production s'infléchit légèrement mais reste en augmentation :  + 24 % (par rapport à la 900 Z1B).

z900 A4 green

Août 1975 :

- démarrage de la production de la Z900 A4 1976

- les modèles destinées aux U.S.A. sont assemblées dans l'usine de Lincoln, Nebraska. Leur numéro de série commence par un "5". Les pièces sont siglées "made in USA".

- les moteurs sont encore assemblés au Japon et expédiés en caisses à Lincoln (pour les Z900 destinées au marché US)

- les modèles destinés aux autres pays continuent d'être entièrement assemblés au Japon.

Janvier 1976 :

- commercialisation de la Z900 A4

Ce qui change :

- nouveaux coloris : Candy Dark Green ou Candy Brown

- nouveaux emblèmes de caches latéraux

- empattement allongé de 15 mm : 1 505 mm au lieu de 1 490 mm

Du fait des nouvelles normes anti-pollution applicables en Californie au 1er janvier 1976, la Z900A4 est bridée :

- carburateurs tyde VM 26 SS (diamètre 26 mm au lieu de 28 mm)

- diamètre des échappements réduit

- volume du boîtier du filtre à air plus important

- démultiplication finale rallongée (couronne AR de 33 dents au lieu de 35)

- ajout d'un warning avec commande au guidon

Nouveaux équipements :

- étrier de frein AV + disque

- tableau de bord

- commodos

- selle

- caches latéraux + dosseret + feu AR

- rappel sonore des clignotants

- nouveau boîtier à fusibles

1976+Kawasaki+KZ900+LTD+road+test+3

Printemps 1976 :

- commercialisation de la KZ900 LTD : 1er custom de l'histoire

- coloris : Candy Luminous Red

La KZ900 LTD est exclusivement réservée au marché US.

Assemblée dans l'usine de Lincoln sur le châssis de la Z900 A4, elle possède les ingrédients caractéristiques de la mode "Custom" :

- grand guidon en cornes de vache supportant les clignotants

- petit réservoir

- selle à 2 niveaux

- gros pneu AR en 16' de diamètre

- échappements 4 en 2 en forme de mégaphones

Et bien sûr, une profusion de chromes ...

Production KZ900 LTD 76 :  5 514 unités

Printemps 1976 :

- introduction de la KZ 900 Police

Grâce à son usine et à sa chaîne d'assemblage de Lincoln, Kawasaki est le premier constructeur japonais à pouvoir soumissionner aux marchés publics de l'administration américaine.

Juillet 1976 :

- fin de la production de la Z900 A4

- nombre d'exemplaires produits :

USA : 10 340 unités

Japon :  31 360 unités

La KZ 900 Police à la TV

15 septembre 1977 :

- diffusion du 1er épisode de la série C.H.I.P.S. sur le réseau NBC

La série créée par Rick Rosner comprend au total 139 épisodes de 47 minutes.

Elle est diffusée aux U.S.A. de manière ininterrompue jusqu'en mai 1983.

Jonathan "Jon" Baker (Larry Wilcox) et Francis "Ponch" Poncherello (Erik Estrada) sont deux motards policiers, officiers de la California Highway Patrol, dans la région de Los Angeles.

Le premier, Jon, blond et sérieux est très différent de Ponch, un policier casse-cou et en période probatoire.

Lors de la série, ils sont vus ensemble aux guidons de leur moto alors qu'ils doivent appréhender divers chauffards et criminels de la route.

Les motos sont des Kawasaki KZ 900 Police.

La série est diffusée en France à partir de 1983, d'abord sur Antenne 2, puis sur TF1, jusqu'en 1995.

Z 1000 A1 1977 : augmentation de cylindrée

Z1000-Brosch4c-8s-210x279

 1000 A1     1977

 

cylindrée : 1015 cc

côtes : 70 x 66 mm

puissance : 83 CH

poids à vide : 245 kg

vitesse maxi : 200 km/h

Du fait de l'avènement des nouvelles normes environnementales et de la montée en puissance de la concurrence, Kawasaki n'a d'autre choix que d'augmenter la cylindrée de son moteur qui passe de 903 cc à 1015 cc.

La Z 1000 conserve les formes toutes en rondeurs de la 900 mais elle perd les 4 échappements chromés au profit d'une ligne 4 en 2, certes plus légère, mais nettement plus discrète.

Les ventes comme les chiffres de production s'en ressentent  :  - 12 % (par rapport à la Z900 A4).

Seule la version LTD est en progression : + 40 % (par rapport à la KZ 900 LTD 1976).

IMG_3515

 Août 1976 :

- démarrage de la production de la Z 1000 A1 1977

kz 1000 pub

Janvier 1977 :

- commercialisation de la Z 1000 A1

 

Ce qui change :

- nouveaux coloris : Candy Diamond Sky Blue ou Candy Diamond Wine Red

- cylindrée portée à 1015 cc par augmentation de l'alésage

- nouveaux carburateurs VM 26 SS (gicleurs de 107,5 au lieu de 115)

- échappement chromé 4 en 2 avec tube d'équilibrage

- bras oscillant monté sur cages à aiguilles

- frein à disque AR (étrier simple piston)

- interrupteur de warning intégré au commodo gauche

- contacteur de sécurité au niveau du levier d'embrayage

- zone rouge à 8 500 tr/mn

 

Production Z 1000 A1 :

- Japon : 26 523 unités

- U.S.A. : 7 027 unités

 

KZ 1000 LTD 77

La version LTD gagne également 112 cc et prend l'appellation KZ1000 LTD.

Elle reste réservée au marché US.

Sa production augmente sensiblement.

 

Production KZ1000 LTD B1 77 :    7 530 unités (USA)

La Z 1000 A1 au cinéma

12 avril 1979 :

- sortie en Australie du film "Mad Max" de George Miller

Film de genre, film à petit budget, Mad Max devient rapidement un phénomène mondial.

Tourné avec 400 000 $,  Mad Max rapportera 95 millions de dollars à la production.

Les motos sont prêtées par l'importateur Kawasaki pour l'Australie. Elles sont transformées et presque méconnaissables, jusqu'au logo "Kawasaki" qui devient "Kawka".

Sur les dix machines mises à la disposition de la production, seules trois d'entre elles seront restituées à l'importateur. Les sept autres finiront chez un casseur.

Les plus célèbres :

- "Gosling One", la machine du policier de la route Jim Goose

- la machine du Toecutter

 

Le film Mad Max ne sort qu'en mars 1980 aux U.S.A.

Il faud attendre le 19 janvier 1982 pour découvrir Mad Max dans les salles françaises.

Z 1000 Z1R  1978 : l'avènement du "CAFE RACER"

Kawasaki Z1R 1

Z  1000 Z1R      1978

 

cylindrée : 1015 cc

côtes : 70 x 66 mm

puissance : 90 CH

poids à vide : 246 kg

vitesse maxi : 220 km/h

Face aux nouveaux modèles de la concurrence, le modèle haut de gamme de Kawasaki s'essouffle.

Kawasaki se doit de réagir.

La firme d'Akashi rompt avec les lignes rondouillardes de la 900 en introduisant la Z 1000 Z1R : premier "Cafe Racer" de l'histoire de la production japonaise.

La Z 1000 "classique" reçoit quelques modifications et reste au catalogue sous l'appellation Z 1000 A2.

La production (tous modèles Z 1000 confondus) stagne au niveau de l'année 1977.

Ces chiffres sont en trompe l'oeil : de nombreux modèles Z 1000 Z1R et Z 1000 A2 ne trouvent pas preneur et demeureront au catalogue l'année suivante.

Seule la version LTD continue sa progression : + 8 % (par rapport à la 1000 LTD 1977).

IMG_0974

Octobre 1977 :

- présentation de la Z 1000 Z1R au Salon de Paris

IMG_0978

- Janvier 1978 :

- commercialisation de la Z 1000 Z1R

 

Ce qui change :

- nouvelle carrosserie "taillée à la serpe"

- carénage tête de fourche : une première pour une moto de série

- un seul coloris : Stardust Metallic Silver

- moteur peint en noir

- nouveaux carburateurs  VM 28 SS de 28 mm (gicleurs de 107,5)

- échappement chromé 4 en 1

- 3 freins à disques perforés

- tableau de bord intégré au carénage (avec jauge de carburant et ampèremètre)

- absence de kick (kick de secours sous la selle)

- clignotants noirs à rappel automatique

- chasse 85 mm (au lieu de 90 mm)

- roues en alliage léger à 7 branches (roue de 18' à l'AV)

- optique de phare H4

IMG_6627

La Z 1000 Z1R à la TV

21 mars 1976 :

- diffusion du pilote de la série "Charlie's Angels" sur le réseau ABC.

Créée par Ivan Goff et Ben Roberts, la série comporte 115 épisodes de 48/50 minutes diffusés entre  septembre 1976 et le juin 1981.

Elle met en scène un trio de femmes détectives, surnommées "les  Anges", travaillant pour un millionnaire nommé Charlie Townsend.

La série connaît un important succès, notamment lors de ses trois premières saisons.

Elle est considérée comme une série TV culte et comme l'un des plus importants phénomènes de la pop-culture américaine.

 

En France la série rebaptisée "Drôles de dames" est diffusée à partir du 8 janvier 1978 sur Antenne 2 avant de se poursuivre sur M6.

Dans la saison 3, Farrah Fawcett qui fait partie du trio original apparaît sur une Kawasaki Z1000 Z1R.

 

dossier-1000-z1R-20

- Janvier 1978 :

- commercialisation de la Z1000 A2

 

Ce qui change :

- nouveaux coloris : Candy Luminous Green, Candy Luminous Red, Black

- nouvelle housse de selle

- étriers de frein AV placés derrière les fourreaux de fourche

- robinet d'essence à dépression

- nouveaux carburateurs VM 26 SS (gicleurs de 105) intégrant la prise de dépression du robinet

- nouveau maître-cylindre de frein AV de forme trapézoïdale

- bras oscillant monté sur 4 roulements à aiguilles (au lieu de 2)

- guidon bas

Production Z 1000 Z1R  :  17 292 unités

 

Production Z 1000 A2 :

- Japon : 5 950 unités

- U.S.A. : 8 008 unités

 

Production Z 1000 LTD B2 1978 : 8 186 unités (U.S.A.)

 

Production 1000 Police

- 1000 C1 Police : 507 unités

- 1000 C1A Police : 1 006 unités

 

Z 1000 MARK II E.F.I. 1979 :

1ère moto de série à injection électronique

1000 H

Z 1000  H      1979

 

cylindrée : 1015 cc

côtes : 70 x 66 mm

puissance : 98 CH

poids à vide : 248 kg

vitesse maxi : 215 km/h

IMG_3830

Pour Kawasaki la Z1000 Z1R n'est qu'une étape.

Le constructeur d'Akashi se projette dans l'avenir.

Et l'avenir est à l'injection électronique.

En 1979, Kawasaki introduit la Z1000 Mark II E.F.I. première moto de série équipée de l'injection électronique.

Le système d'injection sous brevet Bosch revient plus cher au constructeur qu'une rampe de carburateurs conventielle.

Un seul coloris disponible : Ebony.

 

La Mark II E.F.I. fabriquée à quelques centaines d'unités ne trouve pas son public :

- la moto est vendue trop chère

- la clientèle comme les revendeurs ne croient pas à l'intérêt de l'injection appliquée à la moto.

 

Kawasaki a eu tort d'avoir raison trop tôt ...

z 1000 H EFI

Parallèlement Kawasaki propose sa Mark II en version carburateurs.

Nettement moins chère que la version à injection électronique, la MK II rassure les clients autant que les revendeurs.

Deux coloris disponibles :

- Candy Luminous Dark Red

- Candy Luminous Navy Blue

 

Ce qui change :

- nouvelle carrosserie aux formes plus anguleuses

- nouvelle selle

- nouveaux freins à disques perforés : 240 mm à l'AV, 250 mm à l'AR

- plaquettes de freins en métal fritté

- garde-boue AV chromé

- garde-boue AR en plastique noir

- roues en alliage à 7 branches (roue de 19' à l'AV)

- grosses soupapes

- allumage électronique C.D.I.

- alternateur plus puissant

- échappement chromé 4 en 2

10000 MK2 b

Production Z 1000 Mark II E.F.I  :  environ 1 000 unités

 

Production Z1000 MK II

- A3 : 4 326 unités

- A3A : 4 013 unités

 

La version LTD progresse encore  : + 45 % (par rapport à la 1000 LTD 1978).

Production KZ1000 LTD B3 1979 : 12 012 unités (USA)

le-bon-plan-LTD14

Z 1000 ST  1980  : 1ère Kawa à cardan

1000 ST grise

Z 1000  ST      1979

 

cylindrée : 1015 cc

côtes : 70 x 66 mm

puissance : 93 CH

poids à vide : 250 kg

vitesse maxi : 217 km/h

Kawasaki Z1000ST August 1979

Kawasaki complète son offre haut de gamme en introduisant la Z 1000 ST, première Kawasaki à transmission secondaire par cardan.

La Z 1000 ST est la GT de la famille.

Elle est proposée en trois coloris :

- Candy Luminous Red

- Candy Luminous Green

- Candy Black Pearl (U.S.A. seulement)

 

Ce qui change :

- réservoir de 18 L (au lieu de 14,8 L sur la Mark II)

- jauge de carburant au tableau de bord

- tubes de fourche en 38 mm de diamètre, axe de roue déporté

- pneumatiques Tubeless

 

Aux U.S.A. la Z 1000 ST est équipée d'un carénage et de sacoches Vetter.

kawasaki Z1000ST red

Souhaitant remédier à l'échec commercial de la Z 1000 Z1R, Kawasaki tient compte des retours de la presse et des revendeurs pour mettre en production la Z 1000 Z1R D2.

La Z 1000 Z1R version D2 bénéficie du moteur, des roues et des freins de la Z 1000 Mark II.

La contenance du réservoir passe de 12 L à 18 L.

L'échappement est du type 4 en 2 chromé.

La partie-cycle est améliorée :

- roue AV de 19'

- bras oscillant rallongé

Deux coloris disponibles :

- Ebony

- Luminous dark red

 

Hélas, l'usine ne prend pas en compte les dernières normes environnementales entrées en vigueur en Californie.

La version D2 de la Z 1000 Z1R n'est plus homologable aux U.S.A.

La production est arrêtée après 216 unités.

En septembre 1980 apparaît la Z 1000 Z1R D3 dont la culasse est équipée d'un système de recyclage des gaz non brûlées.

Kawasaki Z1R 80

Production Z 1000 ST : 15 966 unités

 

Production Z 1000 MK2 A4 : 4 003 unités

 

Production Z 1000 Z1R D2 : 216 unités (non homologuée)

Production Z 1000 Z1R D3 : 3 309 unités

1980-Kawasaki-KZ1000-G1-Classic

Insistant sur les qualités environnementales de l'injection électronique, Kawasaki introduit la KZ 1000 G-1 Classic, version LTD de la Z 1000 Mark II E.F.I.

Réservée au marché U.S. la KZ 1000 G-1 Classic est produite à 3 202 exemplaires.

 

Elle constitue l'ultime développement du moteur à kick présenté en 1972 avec la 900 Z1.

Conclusion

En moins de dix années, kawasaki a changé de statut.

Considérée comme un constructeur mineur (de motos à moteurs 2 temps) à la fin des années 60, la marque d'Akashi a su imposer son style, sa technologie et son image :

- Kawasaki a montré sa maîtrise en matière de technologie 4 temps

- Kawasaki a su faire évoluer son outil de production et s'adapter à la demande croissante du marché

- Kawasaki s'est donné une image sportive en s'imposant dans de nombreuses disciplines : Superbike U.S., Endurance, records

- Kawasaki a vu sa production et ses ventes exploser aux U.S.A.

Au début des années 80, malgré la dévaluation du dollar U.S. et la stagnation des ventes de motos aux U.S.A. Kawasaki va renouveler sa gamme en profondeur et introduire de nouvelles motorisations, bien servies par des parties-cycles nouvelle génération.

Naturellement le design va suivre ...

KB Style

Août 2020

Tous droits réservés.

elit. tristique libero justo elit. ut lectus Aenean non porta. felis Curabitur