Kawasaki Z1000 2003 : le retour des 4 pots

DSC_3931

L'ADN de la marque a toujours été basé sur les perfomances, les sensations de pilotage, le design racé et bien sûr, un côté rebelle et impertinent.

DSC_3917

La Z1000 est dévoilée au salon de Munich 2002.

Les premiers chiffres fournis par l'usine ont de quoi affoler les rédactions : ce "roadster agressif", un concept nouveau pour l'époque, délivrerait 144 CH pour seulement 186 kg.

De quoi atomiser la concurrence.

La version définitive, commercialisée début 2003, apparaît moins déraisonnable : elle n'offre "que" 127 CH pour 198 kg à sec. La version française est quant à elle, limitée à 106 CH.

 

La Z1000 est l'oeuvre de Shunji Tanaka, recruté chez Madza, pour réorganiser le service design de Kawasaki.

Le 4 cylindres en ligne, face à la route, est issu de la ZX9R.

Il passe de 899 cc à 953 cc par augmentation de l'alésage.

Le taux de compression est abaissé de 12,2 à 11,2.

La culasse est redessinée avec des conduits horizontaux.

 

Les carbus de 40 mm de la ZX9R laissent place à une injection électronique à double papillon en 38 mm, fabriquée par Keihin :

- l'ouverture de premier papillon est commandée par la poignée de gaz

- l'ouverture du second papillon est gérée par l'électronique

 

Et surtout, la Z1000 se singularise par sa ligne d'échappement tout inox se prolongeant par quatre silencieux.

Avec l'échappement composé de quatre flûtes, la Z1000 perd une bonne dizaine de chevaux

Dossier de presse Kawasaki

Le châssis de type Diamond en tubes d'acier de faible épaisseur est dépourvu de berceau inférieur.

Le porte-à-faux AR n'est pas démontable.

Le moteur est monté rigide et participe à la rigidité de la moto.

La fourche inversée de 41 mm de diamètre est réglable en précharge des ressorts et en détente.

Son débattement est de 120 mm.

Le mono-amortisseur est également réglable en précharge et en détente.

Son débattement est de 138 mm.

Le freinage est assuré à l'avant par des étriers à 4 pistons et des disques de 300 mm.

A l'arrière, par un étrier simple piston et un disque de 220 mm.

DSC_3941

Le tableau de bord compact est logé derrière le petit capot de phare.

Il regroupe les principales fonctions :

- compteur

- compte-tours

- température moteur

- horloge / totalisateur partiel

Les commodos sont issus de la gamme Kawasaki.

La Kawasaki Z1000 inaugure un style fractal, complètement innovant dans l'industrie moto.

Allure agressive, assiette basculée vers l'avant, cette "Super Naked" introduit un nouveau genre "Manga" qui ne laisse personne indifférent.

On l'adore ... ou pas.

Le renouveau de la marque devra être assuré par la Z1000 en 2003. Ne serait-ce qu'au niveau du design, le pari semble gagné : originale et agressive, la gueule de la Z fait tourner toutes les têtes

Moto Journal 

DSC_3933

18 ans et déjà collector ...

Cet exemplaire, d'origine française, est complet et proche de l'état neuf.

Très peu kilométrée, cette Z1000 a essentiellement participé à des essais de presse.

DSC_3949

KB Style

Octobre 2020

tristique massa venenatis, consequat. at felis dolor. et, sit accumsan