Kawasaki Ninja H2 2016 : Supercharged

Colossale, démentielle tant par son look que par sa puissance, la Kawasaki H2 est une machine hors du commun. Prendre son guidon, c'est pénétrer dans une autre dimension. Celle des sensations fortes... 

DSC_3953

Il serait injuste de réduire la Ninja H2 au seul concept de performance.

La Ninja H2 est bien plus que cela.

C'est une vitrine technologique issue de la collaboration de plusieurs branches du groupe KHI.

Une moto qui s'inscrit dans l'histoire de la marque.

 

En septembre 1971, Kawasaki avait surpris le monde entier en présentant la 750 SS Mach IV, rapidement renommée 750 H2, dotée d'un moteur 3 cylindres - 2 temps délivrant les accélérations les plus violentes et les plus intenses, pour une machine de série de l'époque.

DSC_3957

Au Salon E.I.C.M.A. de Milan, en novembre 2014, Kawasaki crée de nouveau la surprise en présentant la Ninja H2 - version routière de la H2R dévoilée au Salon de Cologne, quelques semaines auparavant.

Avec cette machine, les ingénieurs de Kawasaki souhaitent proposer à la clientèle une expérience de conduite nouvelle et redéfinir les limites s'appliquant aux motos de séries.

Pour obtenir un tel résultat, les concepteurs sont partis d'une feuille blanche pour développer une moto "ultime", capable d'accélérations encore jamais vues, dotée d'une vitesse de pointe inconnue sur une machine de série.

 

Deux versions sont développées en parallèle :

- la Ninja H2R, réservée au circuit et affranchie des contraintes liées aux homologations

- la Ninja H2, homologuée sur route

 

Le moteur est un 4 cylindres / 4 temps à refroidissement liquide, double arbre à cames en tête, 4 soupapes par cylindre, d'une cylindrée de 998 cc.

Il est suralimenté par un compresseur entraîné par chaîne, conçu en collaboration avec plusieurs entités du groupe K.H.I. :

- Gas Turbine & Machinery

- Aerospace Company

- Corporate Technology Division.

 

La Ninja H2 délivre 210 CH à 11 000 tr/mn.

Sa vitesse maxi dépasse les 337 km/h.

Le cadre est de type treillis soudé en tubes d'acier à haute résistance.

Cette solution présente plusieurs avantages :

- légèreté

- compromis rigidité / flexibilité

- diffusion de la chaleur du moteur suralimenté

- visibilité des organes mécaniques

Le mono-bras oscillant est directement ancré sur l'arrière du moteur par l'intermédiaire d'une plaque en aluminium.

La fourche Kayaba AOS-II, à cartouche "Air-Oil Separate" est de type inversée, en 43 mm de diamètre. Elle dispose de nombreux réglages. Son débattement est de 143 mm.

L'amortisseur à bonbone offre un débattement de 135 mm. En partie haute, il est ancré sur la plaque de fixation du bras oscillant.

A l'avant, les étriers Brembo radiaux en fonte d'aluminium, à 4 pistons, agissent sur des disques semi-flottants de 330 mm.

A l'arrière, un étrier Brembo à 2 pistons est couplé à un disque de 250 mm.

Les roues à 5 branches sont en aluminium coulé. Les bords des branches sont usinés.

DSC_3963
DSC_3971

Le tableau de bord comprend un compte-tours rond analogique et un écran numérique LCD à affichage inversé noir/blanc, regroupant de multiples fonctions :

- compteur de vitesse

- indicateur du rapport engagé

- compteur kilométrique

- deux totalisateurs journaliers

- kilométrage actuel

- kilométrage moyen

- consommation de carburant

- température du liquide de refroidissement

- indicateur de suralimentation

- température de suralimentation

- chronomètre

- horloge

- indicateur de conduite économique

La Ninja H2 comprend plusieurs dispositifs d'assistance électronique à la conduite, pouvant être commandés au guidon :

- KTRC : système de contrôle de traction (3 modes + 9 niveaux)

- KLCM : assistant de départ arrêté (3 modes)

- commande de frein moteur (mode normal + mode "light")

- KIBS : système ABS intelligent

- KQS : "Quick Shifter" à la montée des rapports

- amortisseur de direction électronique Öhlins

La Ninja H2 arbore une robe "miroir" qui glisse du noir vers l'argent-chromé en fonction de la luminosité et de l'angle de vue.

Pour la première fois depuis les années 60, Kawasaki utilise le logo historique "River Mark", présent à l'avant du carénage.

La Ninja H2 est commercialisée à la mi-2015 dans la plupart des pays.

En France, il faut patienter jusqu'en janvier 2016 pour acquérir une Ninja H2 au prix de 26 000 €.

C'est en effet le 1er janvier 2016 qu'est levée la limitation de puissance à 100 CH, en vigueur dans l'hexagone depuis 1985 (décret n° 84-1065 du 30 novembre 1984).

La Ninja H2 est donc l'un des premiers modèles de la marque, homologué Euro 4, disponible en version "full".

Cela valait le coup d'attendre ...

La Ninja H2 au cinéma

film-top-gun-maverick-kawasaki-h2_hd

Tout naturellement, la Ninja H2 est la moto pilotée par Tom Cruise, alias Maverick, dans la suite du film Top Gun (dans lequel Tom Cruise pilotait une GPZ 900 Ninja).

"Maverick" dont la sortie était programmée le 15 juillet 2020, sortira finalement en 2021.

 

La Ninja H2 apparaît furtivement dans l'une des dernières scènes du film Burn Out (2017), de Yann Gozlan.

Cette Ninja H2 est l'une des machines d'essai du parc presse de Kawasaki France.

Elle apparaît dans de nombreux reportages parus dans la presse spécialisée.

Au terme de sa campagne d'essai, elle a rejoint la collection KB Style grâce à la bienveillance de Kawasaki France.

Cette Ninja H2 a été exposée au Salon du 2 roues de Lyon 2020.

KB Style

Tous droits réservés.

Novembre 2020

libero mattis ipsum sit ante. Praesent id Lorem id id,