KAWASAKI 250 S1 1972

DSC_0337

La 250 S1 est la plus petite des motos 3 cylindres 2 temps produites par Kawasaki.

Présentée en 1971, elle arrive dans les concessions françaises en mai 1972, soit 9 mois après l'introduction de la 350 S2.

La 250 S1 est proposée au prix de 6 187 F (7 200 F pour la 350 S2).

La S1 reprend la plupart des pièces de la S2.

Les deux modèles se différencient essentiellement par leur alésage :

- 45 mm pour la 250

- 53 mm pour la 350

La course est identique : 52,3 mm pour les deux machines.

De l'extérieur, les cylindres de la 250 comportent 6 ailettes de refroidissement, contre 7 pour les cylindres de 350.

Avec 32 CH à 8 500 tr/mn pour 167 kg, la 250 présente un rapport poids/puissance moins avantageux que la 350 (45 CH à 8 000 tr/mn pour 168,5 kg).

En France et dans la plupart des pays, la 250 S1 est proposée dans une livrée Candy blanc nacré dénommée "Antique White Pearl".

Au Japon, la 250 est commercialisée en coloris rouge : "Pearl Candy Tone Red".

Soit l'inverse de la 350 S2 : rouge Candy à l'export, blanc nacré sur le marché domestique nippon.

Malgré des performances en retrait par rapport à celles de la 350, la 250 S1 réalise une carrière commerciale honorable.

Elle est produite à 28 486 exemplaires, entre 1971 et 1976 (44 530 exemplaires de 1970 à 1973 pour la S2).

A partir de 1976, la 250 poursuit sa carrière sous l'appellation KH 250, avec notamment l'adoption d'un frein AV à disque et une puissance moteur revue à la baisse (28 CH à 7 500 tr/mn).

Après 10 années d'existence et 57 916 unités produites, la 250 disparaît du catalogue en 1981.

C'était le dernier des 3 cylindres 2 temps de la marque d'Akashi.

DSC_0329

Cet exemplaire "collector" de 1972 est une rareté.

Comme l'indique son garde-boue AR "long", la machine a été importée en France où elle n'a connu qu'un seul propriétaire.

Jamais restaurée, entièrement d'origine, elle affiche 1 201 km, authentiques et certifiés.

Les échappements même pas calaminés, émettent encore le bruit métallique caractéristique des moteurs 2 temps neufs.

Seuls les pneumatiques Dunlop K81 TT100 et la batterie indiquent que ces photos sont récentes.

Dans le dosseret, la trousse à outils est bien présente.

La selle ouverte est maintenue par une sangle tressée.

En France, c'est Christian Léon qui assure la promotion de la 250 S1.

Kawasaki insiste sur la souplesse et la facilité d'utilisation de sa 250, seule 3 cylindres 2 temps du marché.

La 250 version KH des dernières années.

Et ses différents coloris ... plus ou moins heureux.

KB Style

Tous droits réservés.

neque. Curabitur lectus justo suscipit porta. consequat. eleifend id, risus. in libero.