Honda CB 500 Four

Série n° CB 500 - 2 057 744
Moteur n° CB 500 E - 2 146 563

Moto complète, millésime 1972, à restaurer.

Le cadre comporte un marquage à froid sur le côté gauche de la colonne de direction, portant le numéro de série CB 500 – 2 057 744.

Compte_rendu_dycembre_201-000

Le cadre comporte encore les stickers d’origine du constructeur, sur le côté droit de la colonne de direction.

Compte_rendu_dycembre_201-001
Compte_rendu_dycembre_201-002

Le compteur, gradué en miles, affiche 7 685 miles soit 12 367 kilomètres.

Les compteurs sont dans un état d’usage.

Compte_rendu_dycembre_201-003
Compte_rendu_dycembre_201-004

La carrosserie est dans son coloris d’origine : candy Garnet brown.

Elle comporte encore les stickers du constructeur.

La peinture, en état d’usage, comporte de nombreux impacts et traces d’usure.

L’intérieur du réservoir d’essence est fortement corrodé. De même que la sous-face de la trappe de réservoir.

Compte_rendu_dycembre_201-005
Compte_rendu_dycembre_201-006

La selle est d’époque et en état d’usage.

On note la présence de la serrure de selle, apparue sur le modèle K1 de 1972.

La mousse est délitée ; le confort d’utilisation s’en trouve altéré.

Le tableau de bord est complet et conforme au millésime K1 de CB 500 Four.

La visserie est légèrement corrodée – à revoir.

Compte_rendu_dycembre_201-011
Compte_rendu_dycembre_201-012

Le maître-cylindre est d’origine. Sa peinture est décolorée.

La fourche est d’origine.

Les joints soufflets de fourche sont à remplacer.

Les plongeurs sont à vérifier.

La finition des fourreaux est à repeindre - polissage.

Compte_rendu_dycembre_201-013
Compte_rendu_dycembre_201-014
Compte_rendu_dycembre_201-015

La roue AV est d’origine, les rayons sont à revoir.

Le pneu AV est un Dunlop TT100 K81 – à remplacer.

Le garde-boue AV d’origine a été perforé pour recevoir une plaque d’immatriculation comme il était d’usage à l’époque au Royaume Uni – à remplacer.

Compte_rendu_dycembre_201-016
Compte_rendu_dycembre_201-017

Les amortisseurs sont d’époque mais non d’origine.

Pour info, les amortisseurs d’origine étaient entièrement chromés

Compte_rendu_dycembre_201-018

Le garde-boue AR est d’origine et corrodé – à remplacer.

Le support de feu AR surélevé correspond au modèle anglais. Il est à repeindre.

La roue AR est d’origine, les rayons sont à revoir.
Le tambour et la flasque de frein AR sont à polir.
Le pneu AR est un Dunlop TT100 K81 – à remplacer.

La béquille centrale est largement corrodée – à repeindre.

La transmission secondaire est usagée – à remplacer.

Les pots d’échappements siglés HMCB500 SL HM323 sont en état d’usage.

Les repose-pieds passager son corrodés ;

Le bac batterie est corrodé.

Les tés de fourche sont corrodés.

Le moteur porte le numéro de série CB500E 2 146 563.

Au démarrage le moteur émet une forte fumée bleuâtre.

A chaud, la fumée s’atténue quelque peu.

La fumée persiste de manière anormale sur la sortie d’échappement du cylindre n° 2.

Malgré le kilométrage relativement faible de la moto, il est vraisemblable que les joints de queues de soupapes soient à remplacer.

D’aspect extérieur le moteur avoue ses 46 années. La peinture grise est altérée (cylindres, carters moteur). Le vernis des carters périphérique est endommagé.

Les carburateurs sont fuyards et nécessitent d’être reconditionnés.

Les pipes et les conduits d’admission sont à remplacer.

Le couvercle chromé d’allumage est cabossé – à remplacer.

Les cabochons de bougies ne sont pas d’origine – à revoir.
Seul un démontage du haut-moteur permettra d’évaluer l’état complet de la mécanique.

Conclusion :

La Honda CB 500 Four est un modèle très rare en état d’origine.
La moto a connu une production de masse mais a mis du temps à trouver sa place chez les collectionneurs.
Son intérêt en collection est aujourd’hui avéré et nombreux sont les collectionneurs qui souhaiteraient disposer d’une base de restauration aussi complète et peu kilométrée que cet exemplaire.
Toutefois la machine mérite et nécessite un travail important.

1° partie-cycle :
Le cadre présente de nombreux points de corrosion.
Il sera nécessaire de démonter le cadre pour le vérifier (alignement) avant de le remettre en peinture.

2° moteur + carburateurs :

Par sécurité, le moteur devra être déculassé afin d’examiner l’état de la culasse, des pistons et des cylindres.

En fonction des constations, une remise en état pourra s’avérer nécessaire.

Le moteur devra être sablé et repeint dans sa couleur d’origine : gris métallisé.

Les carters périphériques devront être décapés et polis.

Les carburateurs devront être restaurés :
- passage aux ultra-sons
- remplacement aiguilles, gicleurs, pointeaux et joints

3° autres prestations :
- roues, freins et pneumatiques
- fourche
- peinture carrosserie
- selle ?
- garde-boue AV et AR
- restauration compteurs
- clignotants ?
- pots d’échappement ?
- divers : visserie, zinguerie, caoutchoucs, etc …

 

KB Style
Tous droits réservés
Déc 2018

sem, adipiscing ipsum nec venenatis dictum accumsan leo. elit. efficitur.