La 900 Z1 n° Z1F-00001 au Musée Kawasaki de Kobe, Japon

DSC_0555

 

Every detail is an expression of Kawasaki pride and passion

Rares sont les constructeurs et parmi eux, les constructeurs japonais, à avoir conservé des exemplaires neufs et non utilisés, de leur production.

Avec la 900 Z1 n° Z1F-00001, vedette du Kawasaki Good Times World de Kobe, au Japon, Kawasaki fait figure d'exception.

 

A la fin des années soixante, le marché de la moto grand public et de loisirs connait une montée en puissance exponentielle. Les constructeurs japonais se concentrent tant sur les nouveaux modèles à développer que sur l'outil de production de masse à inventer.

Pour Kawasaki, la production décolle véritablement avec les bicylindres 2 temps, 250 A1  Samouraï et 350 A7 Avenger, rapidement suivies par la 500 Mach III qui connait un succès mondial.

A cette époque, l'usine d'Akashi est notoirement sous-dimensionnée et peine à faire face à la demande croissante du marché U.S. principal objectif de tout constructeur nippon :

- en 1965, les six premières Kawasaki arrivent sur le sol Américain - elles sont vendues dans l'état du Nebraska 

- en 1969, Kawasaki occupe 2% des parts du marché U.S.

- en 1970, Kawasaki franchit le cap des 50 000 motos vendues aux U.S.A.

- en 1971, Kawasaki dépasse les 100 000 unités écoulées sur le marché U.S.

- en 1973, Kawasaki constitue 13% des parts du marché U.S. 

- en 1974, Kawasaki inaugure son usine d'assemblage dans le Nebraska

- en 1975, Kawasaki représente 17 % des parts du marché U.S.

- en 1977, Kawasaki dépasse les 200 000 exemplaires commercialisés aux U.S.A.

 

On sait aujourd'hui que la direction du groupe industriel K.M.C. dont dépend la branche Kawasaki moto, n'a jamais accepté de soutenir et de financer la 500 Mach III. C'est une banque américaine qui a porté le projet, sur la base de prévisons de production volontairement sous-estimées par les emprunteurs.

Cela a permis à Kawasaki de réaliser une belle percée avec la 500 Mach III, malgré un outil de production toujours sous-équipé par rapport à la demande du marché.

C'est dire si à l'époque, les concepteurs de la 500 Mach III puis de la 900 Z1 auraient été incapables de se projeter dans l'avenir et d'imaginer que leurs motos rouleraient toujours ... cinquante plus tard.

Mieux, qu'elles deviendraient iconiques, objets de collection et de passion, pour des générations de collectionneurs.

 

Saluons ici l'initiative de Kawasaki qui a su préserver bien avant d'autres, ce qui représente aujourd'hui un morceau d'histoire, un élément du patrimoine motocycliste.

  

DSC_0550

Le Kawasaki Good Times World est situé au coeur du port de Kobe, à quelques kilomètres de l'usine d'Akashi.

Le musée rend compte de l'ensemble des activités du groupe K.H.I.,  Kawasaki Heavy Industries, dont la branche "produits de loisirs" (moto, quad, jet ski) constitue environ 20 % du chiffre d'affaire.

Les motos exposées à Kobe représentent la partie émergée et accessible au public de la collection Kawasaki.

Il existe d'autres motos de production ou de compétition, exposées à l'usine d'Akashi, dans une salle non accessible au public.

  

DSC_0559

 

V1, Pressbikes ... puis vint la Z1  

 

La moto Z1F-00001 est la première 900 Z1 de série. Elle a été assemblée à l'usine d'Akashi, au mois d'août 1972.

Il ne s'agit pas pour autant de la première Z1 ayant existé.

La chaîne d'assemblage a démarrée en août 1972.

Préalablement, ont été assemblées à l'unité plusieurs motos d'essais, numérotées V1, puis des Pressbikes.

En fonction des connaissances actuelles, voici la liste des machines référencées :

 

Motos complètes V1 :

- châssis V1F-00011 / moteur V1E-00011 : moto d'essai construite en novembre 1971

- châssis V1F-00017 / moteur V1E-00017 : moto d'essai 

- châssis V1F-00022 / moteur V1E-00070 

- châssis V1F-00025 / moteur V1E-00030 : moto construite en avril ou mai 1972

 

Moteurs seuls V1 :

- moteur V1E-00040 : moteur d'essai

- moteur V1E-00052

- moteur V1E-00063

 

Moto d'essai V1 :

- châssis V1F-00071 /moteur V1E-00071 : moto d'essai peinte en bleu aux couleurs Honda (test aux U.S.A.)

 

Pressbikes (numéros de châssis commençant par un 9):

- Z1F-90001 : moto se trouvant au Royaume-Uni

- Z1F-90002 : moto se trouvant au Royaume-Uni

- Z1F-90004 : moto se trouvant en Suisse, Musée Kawasaki de Bâle

- Z1F-90009 : moto se trouvant en Norvège

- Z1F-90011 : moto fabriquée en juillet 1972, se trouvant aux U.S.A.

- Z1F-90013 : moto se trouvant au Japon

- Z1F-90015 : moto se trouvant en Allemagne

 

Il se peut qu'il existe encore d'autres machines dont la trace a été perdue et dont nous n'avons pas connaissance.

DSC_0566

On sait aujourd'hui où se trouvent certaines des 10 premières Z1 de série :

 

- châssis Z1F-00001 / moteur Z1E-00001 : Japon, Kawasaki Good Times World

- châssis Z1F-00002 / moteur Z1E-00002 : Japon, collection privée

- châssis Z1F-00003 / moteur Z1E-00003 : U.S.A., Kawasaki Heritage Museum

- châssis Z1F-00005 / moteur Z1E-00005 : Allemagne

- châssis Z1F-00006 / moteur Z1E-00006 : Japon

- châssis Z1F-00007 / moteur Z1E-00007 : Japon

- châssis Z1F-00008 / moteur Z1E-00008 : Japon

- châssis Z1F-00010 / moteur Z1E-00010 : U.S.A.

 

Sur les 4 846 exemplaires de Z1 fabriqués en 1972, entre août et décembre, 297 motos sont à ce jour identifiées, référencées et localisées dans le monde. Soit environ 6 %. 

Sur les 14 150 Z1 sorties d'usine entre janvier et juillet 1973, 282 machines sont à ce jour identifiées, référencées et localisées. Soit environ 2 %.

La plupart des motos manquantes ont disparu, ont été détruites ou mises en pièces.

Certaines machines échappent peut-être encore à tout recensement.

Espérons enfin que d'autres réapparaîtront un jour ou l'autre.

Mais cela demeurera à la marge.

 

Châssis et moteur n° 00001 

 

Comme toutes les Z1, la Z1F-00001 est identifiable grâce à son sticker apposé sur le côté droit de la colonne de direction.

Le moteur comporte un cartouche sur lequel est gravé : Z1E-00001.

Les 101 premières Z1 de série ont la particularité de disposer d'un châssis et d'un moteur portant le même numéro de série : Z1F pour Frame, Z1E pour Engine.

A partir du numéro Z1F-00102 les numéros de moteurs et les numéros de châssis ne sont plus identiques.

L'écart croît progressivement pour atteindre environ 100 unités de différence fin 1972. Cet écart se stabilise à environ 200 unités au printemps 1973 : à partir de cette époque, les numéros de moteur sont en général en avance d'environ 200 unités par rapport aux numéros de châssis.

Cet écart s'explique de plusieurs manières :

- les moteurs sont mis en route et testés en bout de chaîne de montage : certains blocs présentent des défauts et sont recalés

- le constructeur est tenu à la réserve légale : il doit mettre de côté des moteurs complets au titre des pièces détachées

Pour les cadres, le principe de contrôle et de vérification est le même mais, en bout de chaîne d'assemblage, rares sont les parties-cycles réformées d'une part, et d'autre part, les cadres conservées au titre des pièces détachées ne sont pas numérotés.

la Z1F-00001 est évidemment unique et authentique.

Elle dispose de la plupart des pièces d'origine et d'époque correspondant aux machines fabriquées en 1972, notamment :

- carburateurs VM28SS dépourvus de renforts ("ribless")

- culasse à prises de dépression intégrées dans la fonderie (en sous-face des conduits d'admission)

- écrous de culasse petits modèles

- tendeur de chaîne de distribution

- fourreaux de fourche (détail fonderie)

- jantes Takasago

 

Il semblerait que la Z1F-00001 ait été endommagée dans le tremblement de terre qui a frappé la région de Kobe en 1995.

La moto aurait été restaurée par la suite.  

 

 

DSC_0560

Notons toutefois :

- la présence de pots d'échappement siglés KHI 900Z1/750Z2 DGM30386S 76 ne correspondant pas aux pots d'origine

- l'axe de bras oscillant monté à l'envers 

Aux côtés de la Z1F-00001 est présenté un éclaté de moteur Z1 qui selon toute vraisemblance correspond à un moteur prototype (engine test).

Bien qu'il ne soit pas peint en noir, ce bloc comporte de nombreuses caractéristiques propres aux moteurs de cette génération :

- culasse à prises de dépression intégrées dans la fonderie (sur le côté des conduits d'admission)

- écrous de culasse petits modèles

- tendeur de chaîne de distribution

- arbres à cames creux de type "hollow"

- couvercle d'allumage siglé "Kawasaki"

 

DSC_0635

De la 900 Z1 à la 1000 Ninja H2 

DSC_0587

KB Style

Tous droits réservés

quis Aliquam velit, felis ipsum venenatis, ut