Accueil > Dossiers > Tournage du film "Réparer les vivants"

En décembre 2015, j’ai participé au tournage du film de Katell QUILLEVERE, « Réparer les Vivants ».

Le film est sélectionné pour la Mostra de Venise 2016 (Mostra Internazionale d’Arte Cinematografica – Biennale di Venezia 2016) et pour le Festival du Film de Toronto (TIFF Toronto International Film Festival 2013 – Official Selection).

La sortie en salle est prévue pour le 2 novembre 2016. 


article Ryparer les vivan-000
Voici la bande-annonce :
Pour les besoins du film, j’avais amené une Kawasaki 750 Zephyr, équipée d’un support caméra.

Voici comment j’ai vécu cette expérience.
article Ryparer les vivan-001
SCENE MOTO (extrait du livre) :« Quelques instants plus tard, casqué, ganté, botté, le blouson fermé jusqu’en haut du col et son chèche indigo enroulé autour du cou, Thomas Rémige enfourche sa moto, démarre en direction de l’hôpital – avant de coiffer son casque, il aura écouté les échos de son pas dans la rue silencieuse, attentif à cette impression de canyon, de goulet sonore. Un seul mouvement du poignet suffit à démarrer son engin, après quoi lui aussi fonce vers l’est suivant la voie rectiligne qui fend la ville basse – une voie parallèle à celle qu’avait suivie Marianne peu avant lui -, s’engouffrant rue René Coty, rue du Maréchal Joffre, rue Aristide Briand – noms à barbiche et à moustache, noms à bedaine et montre à gousset, noms à chapeau mou - rue de Verdun et ainsi de suite jusqu’aux échangeurs autoroutiers, à la sortie de la ville. Son casque intégral lui interdit de chanter, et pourtant, certains jours, en proie à cette espèce de débordement qui tient de la peur et de l’euphorie, il blinde dans le fond des corridors urbains, visière relevée, et fait vibrer l’espace dans ses cordes vocales ».


TOURNAGE MOTO :Dans un premier temps, la demande de la réalisatrice Katell Quillévéré porte sur une Kawasaki GPZX 750 rouge (1984).

La production me contacte car les loueurs proposant des véhicules pour le cinéma ne parviennent pas à lui trouver ce type de machine.

Je dispose d’une Kawasaki 750 GPZX de collection. Rouge.

Je fais toutefois remarquer à Charles, régisseur adjoint qui vient me rendre visite à l’atelier, que cette moto équipée d’un carénage, est peu propice aux prises de vues, notamment en gros plan.

La GPZX date de 1984, son utilisation de nos jours, au quotidien par un infirmier du Havre pour se rendre sur son lieu de travail paraît en outre un peu décalée.

Je confirme la disponibilité de la GPZX 750 mais propose également d’autres choix de motos.

C’est un modèle Kawasaki Zephyr 750 rouge de 1992 qui est finalement retenu.

La réalisatrice ne souhaite pas s’enfermer avec un modèle récent et encore moins avec un placement de produit : nous ne sommes pas sur « Mission impossible » !

Dans le scénario, la moto est accessoire voire anecdotique. Elle ne doit pas détourner l’attention du spectateur qui doit rester focus sur l’histoire elle-même.

Le choix de la Zéphyr paraît crédible : la machine utilisée pour le film appartenait réellement à un médecin ! Elle est aujourd’hui propriété de l’un de mes amis, Julian, qui n’hésite pas à me la confier le temps du tournage.

Une journée d’essai (moto, casque, blouson, gants) se déroule en septembre 2015, dans un studio de La Plaine St Denis.
La réalisatrice souhaite effectuer des prises de vue en contre-plongée, « caméra embarquée ». Pour cela, elle me demande de fabriquer un support spécifique fixé sur le cadre et destiné à recevoir la caméra. Le support est réalisé par Luiggi, mon soudeur habituel.

Le tournage du film dure 45 jours, de septembre à décembre 2015. Les scènes avec la moto sont tournées le 3 décembre 2015, au Havre, lieu principal de l’action.
article Ryparer les vivan-002
Séquence 26 :Thomas sort de chez lui. Il met son casque et monte sur la moto. Il démarre la moto et se dirige vers l’hôpital.
La séquence comprend de nombreux plans :

Thomas part de la maison
La moto est dépourvue de son support caméra. La rue est fermée à la circulation. Un travelling d’environ 20 m est installé sur la chaussée. La caméra accompagne et suit le départ de la moto.

Le preneur de son court le long du travelling, derrière la caméra, un micro fixé au bout d’une perche. Il enregistre le son réel de la moto.

article Ryparer les vivan-003
Huit prises sont nécessaires. Au début, la caméra n’arrive pas à suivre la moto et surtout l’arrêt en bout de travelling s’avère délicat (!). Lors des prises suivantes, Tahar ne parvient pas à attacher la mentonnière de son casque, démarre trop violement et fait patiner la roue AR ou appuie sur le bouton du klaxon au lieu d’appuyer sur celui du démarreur … Finalement, la 7e prise est la bonne. Elle est doublée, par sécurité. article Ryparer les vivan-004
   
Thomas roule vers l’hôpital
Caméra embarquée, prise de vue en contre-plongée.
La caméra est fixée sur le support spécialement fabriqué.

L’ensemble installé en porte-à-faux avant, pèse environ 20 kg (support métallique, système de fixation, caméra) et modifie le comportement routier de la machine. La scène se déroule en ville, sans dépasser 50 km/h.
article Ryparer les vivan-005
Le son est enregistré à partir d’un micro HF fixé sur un bras articulé (vissé sur la barre de maintien passager).

L’ensemble est positionné derrière le dos du pilote et n’apparaît pas à l’image.

Un minibus de régie où prennent place les membres de l’équipe technique et la réalisatrice suit la moto à moins de 300 m. Il est équipé d’un retour image et son.
article Ryparer les vivan-006
Les rétroviseurs d’origine de la Zéphyr sont chromés. Ils risquent de refléter l’image de la caméra embarquée. Ils ont été remplacés par des rétroviseurs noirs mat de 900 Z1.

Pour ce plan, le cadreur demande de déposer les rétroviseurs qui « mangent » trop de place dans l’image.

Pour éviter les reflets, les obus de compteurs chromés d’origine, sont également masqués à l’aide d’adhésif noir mat.
article Ryparer les vivan-007
Au roulage, les vibrations du moteur ne perturbent pas la caméra.

Par contre, les défauts de la chaussée font sauter l’image ce qui donne à la séquence un style « auto-moto » du dimanche matin.

Ces séquences sont tournées sur le bord de mer, dans la ville du Havre.

Dans le trafic, le minibus finit par perdre le contact avec la moto et l’équipe décide de revenir à son point de départ.

Après quelques minutes d‘angoisse, la production reçoit un appel téléphonique de Tahar qui lui, a poursuivi sa route avant de s’apercevoir que le minibus ne suivait plus !

Heureusement, la caméra a continué d’enregistrer et les images sont pleinement exploitables.

Pour la prise de vue suivante, il est nécessaire de déposer le support caméra, ce qui prend moins de cinq minutes.
Thomas roule vers l’hôpital
Caméra fixée sur l’avant d’un lowder qui suit la moto


Les techniciens sont installés sur le plateau du lowder - la température extérieure est de 10 °. Ils ont un retour image.

Pour être raccord au montage, la moto suit le même parcours urbain que lors des prises de vues caméra embarquée. La séquence est réalisée sans prise de son.
article Ryparer les vivan-008
Thomas roule vers l’hôpital
Caméra fixée à l’arrière d’un minibus, hayon ouvert, qui précède la moto

Les techniciens sont entassés dans le minibus. Ils ont un retour image. Pour des raisons de cadrage, la moto doit suivre au plus près (moins de 2 m) le minibus ce qui s’avère délicat en ville.

Là encore, le même parcours urbain est utilisé. La séquence est réalisée sans prise de son.

En toute fin de journée, c’est le chef machiniste, Marc, qui pilote la moto afin d’effectuer les prises de son : le bras articulé supportant le micro HF est de nouveau vissé sur la barre de maintien passager et relié cette fois à un enregistreur glissé dans un sac à dos et porté par le pilote.
C’est l’acteur Tahar RAHIM (Un prophète, Gibraltar, Samba, Panthers, etc …) qui pilote lui-même la moto.

Il a passé son permis moto pour les besoins du film.

Durant toute la journée, Tahar reste enthousiaste et aimable avec l’ensemble de l’équipe, malgré les longs moments d’attente entre les prises et la répétition des scènes. Pilote moto néophyte, il se révèle adroit et se dit enchanté par la Zéphyr qu’il trouve maniable et puissante.
article Ryparer les vivan-009
A la demande de l’équipe technique, j’effectue quelques bouts d’essais sur la moto avant les prises, pour tester le travelling, puis vérifier le fonctionnement de la caméra embarquée.

Après chaque plan tourné avec Tahar, je récupère la moto et la repositionne à l’endroit exact définit par le cadreur (deux petites marques jaunes à la craie ont été tracées sur le trottoir).
En fin de journée, la Zéphyr a parcouru près de 150 km. Conséquence d’une journée de tournage : la batterie est à plat, le moteur ratatouille à bas régime. Le démarreur a été sollicité à de nombreuses reprises et la machine a exclusivement évolué en ville, à basse vitesse.

Il sera nécessaire d’aller rouler dans la campagne pour recharger la batterie et surtout décrasser les carburateurs …

La journée de travail a démarré à 7 H 30.
Il est 19 H. Fin de tournage.
article Ryparer les vivan-010
Ce reportage a fait l’objet d’un article dans Moto revue Classic #85 (mars/avril 2016)

article Ryparer les vivan-011
SYNOPSIS :Tout commence dans les vagues... Trois adolescents surfent au lever du jour. Quelques heures plus tard, sur le chemin du retour, c’est l’accident. Simon est en état de mort cérébrale quand il arrive aux urgences. Désormais suspendue aux machines, sa vie n’est plus qu’un leurre. Il faut alors trouver les mots pour que des parents au comble de la détresse acceptent que leur fils fasse don de ses organes. La migration du coeur de Simon prend alors l’allure d’une course contre la montre. Dans un hôpital parisien une femme qui ne saura jamais rien de son sauveur attend la greffe providentielle qui pourra prolonger sa vie…


ACTEURS PRINCIPAUX :
article Ryparer les vivan-016 article Ryparer les vivan-017 article Ryparer les vivan-018 article Ryparer les vivan-019

Anne DORVAL
Claire

Emmanuelle SEIGNIER
Marianne

Tahar RAHIM
Thomas REMIGE

Kool SHEN
Vincent
article Ryparer les vivan-020 article Ryparer les vivan-021 article Ryparer les vivan-022  
Bouli LAMMERS
Dr Pierre REVOL
Monia CHOKRI Dominique BLANC  

Katell-Quillevere-realisatrice-tournage-reparer-les-vivants

REALISATRICE :
Katell Quillévéré

PRINCIPAUX LONGS METRAGES :
article Ryparer les vivan-013 article Ryparer les vivan-014 article Ryparer les vivan-015
2013 2013 2010
ADAPTATION :Le film est l’adaptation du roman éponyme de Maylis de Kerangal.
Ce roman a reçu de nombreux prix en 2014 : 1er Prix du Roman des Etudiants (France culture-Télérama), Prix des lecteurs l’Express-BFMTV, Prix RTL-lire, etc …
article Ryparer les vivan-023