Accueil > Technique > Conseils d'utilisation Z1


Voici les conseils d’utilisation régulièrement délivrés à mes clients lorsque ceux-ci prennent possession de leur Kawasaki 900 Z1  restaurées à neuf par mes soins.

Ces conseils concernent la mise en route, le rodage, l’utilisation et l’entretien de la moto.


Mise en route :
Au démarrage, ouvrir le robinet d'essence, lever la manette de starter. Il est préférable d’utiliser le kick-starter à une ou deux reprises, avant de mettre en route la machine avec le démarreur électrique.


Il est important d’utiliser le démarreur électrique par petites séquences de 10 secondes maxi – une utilisation prolongée du démarreur électrique pourrait endommager le système de roue libre qui est neuf mais qui est connu pour être un point faible de ce modèle.


Dès que le moteur prend ses tours, il est possible de rabaisser la manette de starter.  Attention à ne pas utiliser le starter plus de 30 secondes ! Laisser chauffer ensuite le moteur, sans starter en tenant la poignée de gaz.


Rodage :
Le haut moteur étant neuf, il est nécessaire d’effectuer un rodage "à l'ancienne" alternant accélérations et roulage à régime constant, durant 500 km environ, sans jamais dépasser 5 500 tours/mn. Ayant été mise au point pour le marché américain au début des années 70, la Kawasaki 900 est prévue pour fonctionner avec le carburant sans plomb du commerce. Il est cependant préférable d’utiliser de l'essence SP 98. L’ajout d’additif n’est pas nécessaire. Il est déconseillé d’utiliser de l’essence SP95 E10.

conseil1
conseil2 conseil3
conseil7 conseil8
conseil10 conseil12
conseil5

Durant la période de rodage, il est important de surveiller le niveau d'huile (voyant situé à droite du moteur sur le carter d’embrayage) ; du fait du rodage des chemises et des segments, une légère consommation d'huile n’est pas à exclure. L’huile moteur utilisée est une huile minérale, 20/50 du commerce. Il est déconseillé d’utiliser un lubrifiant de synthèse.


A la fin de la période de rodage, il est prévu une révision comprenant :

  • vidange huile moteur (3,7 L)
  • remplacement filtre à huile HF 126
  • nettoyage crépine pompe à huile
  • nettoyage carter d’huile inférieur
  • vérification jeu aux soupapes (pastillage)
  • resserrage écrous de culasse
  • resserrage écrous échappements
  • desserrage/resserrage tendeur chaîne de distribution
  • resserrage colonne de direction

Lors de la restauration de la moto, les carburateurs ont été démontés, passés aux ultra-sons et remontés avec des kits neufs.

Là encore, après 500 km de rodage, il faut vérifier la vis de ralentis, la vis de richesse, la synchronisation.

conseil9

Utilisation :
En utilisation normale, il est prudent de vider les cuves des carburateurs après chaque sortie (avant stationnement de la moto) ; une pratique simple consiste à fermer le robinet d'essence à 1 km de la maison et de laisser le moteur tourner au ralenti jusqu'à ce qu'il s'arrête de lui-même, une fois les carburateurs vides d'essence.

Au garage, la moto doit toujours être stationnée sur la béquille centrale. En cas, de remisage de la moto sur béquille latérale, robinet d’essence ouvert, il existe un risque que l’essence descende dans un cylindre, au cas où un pointeau serait mal fermé – ce qui pourrait engendrer des conséquences graves pour l’embiellage…

En cas de remisage prolongé, il est utile d’installer un chargeur de batterie automatique afin de maintenir la batterie à un niveau de charge constant. Les bougies sont des NGK BES ou B9ES. Par précaution, prévoir une ou deux bougies d’avance.

A la livraison, la poignée de gaz est volontairement montée avec un jeu important. Après utilisation, il est possible de retendre les câbles de gaz  à l'aide des tendeurs situés au dessus des carburateurs - laisser 1 à 2 mm de jeu.

L'embrayage étant neuf (ressorts + disques), il est précis et progressif ; le jeu à la poignée peut être réglé à l'aide d'un tendeur situé le long du cadre à la hauteur des sorties d'échappements.

 
Le maître-cylindre de frein AV est équipé d’une vis excentrique (en sous-face) ; si la poignée devient trop dure, ou si les plaquettes frottent en permanence sur le disque, il est possible de modifier le réglage avec l’aide de cette vis. Le liquide de frein est du DOT 5.

Le freinage AV est parfois bruyant, il « siffle » ; c’est malheureusement l’une des caractéristiques  de ce modèle … nous travaillons encore pour trouver une solution.

Les amortisseurs sont réglables ; à la livraison de la moto, ils sont réglés en position « soft ».

Pression des pneumatiques :

  • avant 1,8 à 2 bars
  • arrière 2,2 à 2,5 bars

Les roues sont neuves et équilibrées. Il est important de vérifier le rayonnage et l’équilibrage lors de la première révision. La moto ayant été entièrement démontée et remontée, il est nécessaire de vérifier occasionnellement le serrage des axes et vis de fixation moteur.


Les carters périphériques ont été remontés avec des vis cruciformes zinguées neuves (conformes à l'origine) ; ces vis sont assez fragiles. Au remontage du moteur, chaque carter est mis en place avec un joint neuf et serré avec des vis hexacaves (plus faciles à serrer) ; après mise en route et utilisation du moteur, ces vis sont remplacées une à une par des vis cruciformes neuves.


Il est possible qu’un léger suintement d’huile apparaisse côté carter alternateur au niveau de la sortie des fils électriques (c’est là aussi un problème connu sur ce modèle) ; à chaud, il est parfois nécessaire de resserrer les vis du carter d’alternateur .
conseil13
conseil14
conseil16
conseil15
conseil12
conseil11
conseil4

Entretien :
La Kawasaki 900 Z1 nécessite en moyenne une vidange complète de l’huile moteur (+ remplacement filtre) et ce quel que soit le kilométrage effectué. A cette occasion, il est prudent de vérifier le jeu aux soupapes (pastillage) et le calage de l’avance à l’allumage (en cas d’allumage classique).

La transmission est neuve et ne nécessite pas d'entretien particulier ; il est toutefois nécessaire de vérifier régulièrement la tension de la chaîne secondaire. La transmission secondaire étant du type auto-lubrifiée, le système de graissage  séparé de la chaîne secondaire a été supprimé.

Les pots d’échappement sont neufs : ils sont équipés de petits orifices en sous-face, destinés à l’évacuation de la condensation. Il est judicieux de vérifier une fois par an l’état de ces orifices qui ont tendance à s’obstruer après utilisation. Au besoin, il est possible d’utiliser un forêt de petite taille pour ôter les dépôts de calamine.

La moto est livrée avec un contacteur neuf et deux clefs (contacteur principal et serrure de selle).

Nota : l'orifice ovale situé en partie haute au centre du tableau de bord est destiné au rangement de la clef de contact. Cet aménagement a été prévu à l'époque pour le marché américain car les utilisateurs avaient pour habitude de laisser leur clef de contact sur la moto ; le problème était qu'en cas de pluie, si la clef restait sur le contacteur principal, l'eau s'infiltrait à l'intérieur du contacteur. Grâce à ce logement, la clef restait sur la moto et le contacteur principal était automatiquement protégé par un petit clapet monté sur ressort...

Bonne route !

Didier KALUZA
06 72 82 30 38